Le ciné tout seul

 Photo de Raymond Depardon

Aller au cinéma. Genre tout seul. Comment ça seul ? Je connais plein de gens qui trouvent l’idée d’aller voir un film tout seul une idée saugrenue. Pour moi, aller au cinéma tout seul c’est le pied.

Tu commences par choisir ce que tu veux aller voir sur internet. Tu zappes les bandes annonces comme si t’étais un directeur de casting.
Bien sur, tu regardes tout ça en vo. Tu râles même un peu quand tu vois que tu as cliqué sur vf sans faire exprès. Une fois que le choix est fait, et que tu vois qu’il ne te reste que dix minutes avant de partir (Ah oui toujours au dernier moment. Comme ça quand tu t’assois dans la salle de cinéma, c’est comme une victoire personnelle d’être arrivé et tu as encore plus envie que ça commence) tu te prépares. Comme ça tu te dis que « préparer » c’est un bien grand mot. MAIS. Oui préparer: tu finis d’abord ce que tu étais en train de faire avant de regarder les bandes annonces. En général ça te retarde pour ton film et ça ne t’avances pas plus que ça. Ensuite tu mets du parfum, tu te brosses les dents et tu attrapes ton manteau, ton sac et ton tube de rouge à lèvres. Tu fermes à clés, et appelles l’ascenseur en mettant ton manteau. Devant le grand miroir de l’ascenseur, à vue de nez grâce à la lumière-néon tu appliques ton rouge à lèvres. Personnellement j’en profite même pour me recoiffer/me rhabiller parce que dans mon appartement j’ai pas d’aussi grand miroir.

Arrivée dehors je marche vite, il fait froid et je m’accroche à mon sac et je passe ma main dans mes cheveux. Je marche vite, comme si j’étais absolument sure de ce que je faisais. J’entre dans le métro, croise et décroise mes jambes debout en équilibre, en regardant les gens. Comme si j’attendais un regard en réponse, comme si je devinais ce à quoi ils pensent, en détaillant leurs mimiques. Si ça t’arrives de croiser ton regard dans la vitre, tu fais comme si t’avais regardé dehors et non pas ton reflet. Ah non, ça fait trop narcissique.

Quand je fais la queue je fais sensiblement la même chose que dans le métro et je me répète une fois dans ma tête ce que je vais dire à la caisse. Tout ça pour ne pas me tromper sur le titre ou ne pas oublier de demander le tarif étudiant ou de dire bonjour. Ce qui vraisemblablement arrive de temps en temps malgré tout.

J’ai mon ticket, je monte les marches trois par trois et me place en bout de rangée au milieu de la salle. Déjà parce qu’on va pas se mentir au milieu on voit mieux. Franchement j’ai jamais compris les personnes qui réussissent à regarder et à apprécier un film au premier rang..? Et au bout de la rangée parce que si le film est nul je peux partir, et aussi parce que j’aime bien partir juste après le début du générique.

Pendant le film, vu que tu es tout seul, tu peux t’asseoir comme une loque, tu jettes un coup d’oeil sur tes voisins et tu profites du film. Si tu pleures, c’est pas grave. Tu sors du cinéma en essayant de te faire un avis à chaud, en général ça marche moyen.

Tu finis par faire le trajet chez toi en marchant, pensant et agissant comme le personnage que tu as préféré dans le film, marchant encore plus vite qu’à l’aller. Et en général c’était chouette et il te tarde la prochaine fois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :