Hors champ

Photo piquée sur le tumblr http://stylethenatives.tumblr.com

 

Je vous avais dis, dans l’article le bonheur que je voulais vous parler de notre relation face à la caméra et hors de la caméra. De notre comportement dans un cadre spécifique, comment il change et ce que ça montre de nous. 

Je trouve que notre façon d’agir avec le médium de la caméra se résume plus ou moins au même procédé que certains cas particuliers de la « vraie vie ». Ce que je veux dire par là, c’est que lorsque nous sommes face à quelqu’un qui nous filme, on est vraisemblablement aussi différents que dans certains cas de notre vie. C’est juste une fois de plus, une extension de notre caractère. Pour moi, je trouve que la caméra se résume à être semblable à une personne étrangère. Je ne sais pas pour vous, mais moi je le ressent de la même manière que lorsque je suis avec une personne avec qui je n’ai jamais encore parlé, je ne suis pas mon moi véritable. Et je pense que je fais la même chose avec la caméra. Quand on est face à l’étranger, on agit (du moins je dis on mais je parle de moi en fait, je ne peux pas vraiment me permettre de généraliser) de manière plus contenue. On peut toujours être extraverti ou introverti, cela ne change rien, il y a toujours une part de nous qui fait surface qui est nettement plus polie (du verbe polir et non de politesse ici) que la normale. Evidemment on est davantage dans la réserve de certains sentiments, on fait attention à ce que l’on veut transmettre. Et ce que je trouve le plus drôle dans ces cas de figure, c’est cette controverse qu’il y a dans cette relation à l’inconnu qui fait que nous nous censurons d’une certaine manière mais qu’en même temps on exerce une vente de nous même. On se débrouille toujours pour mieux faire passer ses manies, et nous sommes également dans une sorte de drague étrange. Lorsque nous sommes avec notre famille ou des amis de longue date, cette attitude de contrôle est diminuée ou encore totalement inexistante.

Et c’est là qu’on revient à cette histoire de caméra. Je trouve qu’on agit comme avec des étrangers mais pour moi la différence majeure se fait dans la relation avec la personne qui tient cette caméra. Alors oui on se retient, on se cache, on est exubérant parce qu’on veut paraître cool, on sourit davantage d’un air gêné ou on fait comme si la caméra n’avait pas d’influence mais on sent quand même que le naturel s’est envolé…mais pas que. J’imagine que chacun vit cette présence perturbant notre détachement justement parce que la question de qui et pourquoi pose « problème ». Qui filme ? Pourquoi filme-t-il ? A quelles fins ? Dans ma vie, comme tout le monde j’imagine, j’ai eu différents types de films dont je faisais partie. D’abord, il y a le film de famille, généralement en bas âge, et là à part le fait que ça nous saoule de devoir faire coucou à papa maman parce que nous on préfère faire notre château de sable, on ne se rend pas compte de la caméra. En grandissant un peu on finit par comprendre le truc et on se cache ou on fait le mariole à tirer la langue ou faire des poses stupides (Un et trois chez moi). Après il y a le film en spectacle de danse ou de théâtre. Perso, moi je fais plus attention à la caméra dans ce cas là. Ma préoccupation première est je m’amuse et j’essaye d’être la plus fidèle à mon personnage et pas oulala mince je suis filmée. Ensuite il y a le film entre potes filles super proches, là ça finit par des trucs un peu ridicules en général ahah. Ou le film avec des copains que tu connais pas trop et là c’est un peu pot pourri de ce que j’ai dis plus haut. Il y a pas longtemps, en soirée un mec de ma classe nous a filmé et là j’avoue que j’avais un peu de mal derrière la caméra. Je connaissais pas vraiment le type, je sais pas qu’est ce qu’il va en faire de son film (surtout que je rappelle que je suis dans une école d’art donc tout de suite c’est un peu compliqué de te demander ce qu’il peut arriver de ton attitude bizarre). En plus maintenant tu sais aussi que la vidéo ça peut se retrouver sur internet et parfois tu te censures encore plus (dixit la nana qui tient un blog ahem). Sinon il y a aussi le film fait par les médias. Alors là c’est BIG censure parce que tu veux pas dire une connerie et tu veux montrer un minimum que tu n’as pas que deux neurones. Ou encore le film fait par ton copain/ta copine, euh là je suppose que c’est aussi ridicule que le film avec les potes filles nan ?

Ce que je trouve plus intéressant dans la vidéo plutôt que la photo, c’est que le caractère « règle sociale » est plus confus. Quand on prend des photos, on sourit, ou on fait la gueule, ou bien on s’amuse à faire notre diva en posant. Point. Avec la caméra et le film il n’y a pas vraiment de discipline ou de formalité, on se retrouve nu devant la situation. Quand on visionne le film, on voit qui agit comment face à la caméra, s’il y a un écart entre les relations des personnes filmées dans la vraie vie et hors du cadre. Est ce que la personne change d’attitude en laissant le temps passer, est ce qu’elle finit par oublier la présence de la caméra ? Ce que j’aimerais savoir c’est ce qu’il en est dans la vraie vie des acteurs. Est ce qu’ils sont tellement habitués à la caméra qu’ils l’oublient ou bien est ce qu’ils ont fini par tout le temps adopter une forme de jeu avec la caméra ?

Bon maintenant le truc donc c’est comment est ce que tu peux réussir à filmer quelque chose de sincère, de brut ? Moi je pense que c’est une question d’habitude. Il faut être habitué à la caméra et tu finis par ne plus la voir. Vous en pensez quoi vous ? C’est surement le cas des acteurs (peut être donc) et des youtubers/vloggers maintenant. C’est vrai que d’un côté on a le cas de figure d’internet qui emmène à se censurer davantage et en même temps notre génération n’a jamais été autant ostentatoire avec le privé. C’est bizarre.

Je vous mets des vidéos qui reflètent un peu ce que je viens de dire, et que j’aime bien pour finir cet article:

 

Et donc je vous renvoie aussi au film Chronique d’un été dont j’ai parlé dans l’article le bonheur. Le voici. Bisous les copains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :