ADN et sentiments

Dans Adolescents, répliques je vous avais mentionné cette histoire de « pourquoi on a peur d’être une réplique de nos parents »  et vous avais dis que j’en ferai surement un autre article. Et comme le hasard fait bien les choses (wink wink) je suis tombée sur une vidéo qui allait parfaitement illustrer mon propos ou du moins me servir de base (tout de suite ça fait moins glamour).

Donc Corbyn Tyson, le monsieur qui fait cette série docu sur la notion de paternité, (sans blague j’ai dû faire google traduction à partir de fatherhood parce que je ne me souvenais plus du mot français, congrats !) nous présente ici Marqus Cole.

Dans cette vidéo Marqus nous dévoile qu’il découvre des années plus tard que non son père n’est pas son père. Coup dur.

Cet homme, j’ai l’impression que pour lui son père était son modèle sur terre et que c’est pour ça que ça a été encore plus difficile à digérer (en plus du fait qu’il a su ça très tard). Et pour moi j’avoue que cette histoire d’identification à un de tes parents, de manière vraiment ancrée, ça ne m’interpelle pas du tout. En soi je comprend son point de vue, mais jamais au grand jamais je n’ai considéré un de mes parents (ou qui que ce soit de ma famille d’ailleurs) un modèle que je devrais suivre. Je n’ai pas cette espèce d’adoration comme Marqus pour son père ou des tas de nanas pour leur mère « emblème de leur féminité ». Alors ouais peut être que je suis une fille ingrate.

Oupsi

tumblr_inline_n0y8ddSSAS1qbzsmv

Je suis le genre de fille hyper reconnaissante de la situation dans laquelle j’ai grandi, de l’éducation que mes parents m’ont donnée. Mais je n’ai pas vraiment ce sentiment de m’être construite à partir de leurs caractères. Bon après tu ne peux pas dénigrer le fait que tu as vécu une majeure partie de ta vie avec eux donc c’est impossible de rejeter l’impact qu’ils ont eu sur toi. En plus on connait très bien l’influence drastique du mimétisme dans l’éducation d’un enfant. Mais bon justement je ne suis plus une enfant désormais donc je ne me vois pas comme Maud, « fille de » mais comme Maud, 19 ans, être humain. (Présenté comme ça ça fait un peu moi, Christianne F, 13 ans droguée prostituée cette histoire. Glauque.)

Enfin j’imagine que l’on vit notre relation parents/enfants chacun à sa manière. Mais ce qui me pose problème dans mon raisonnement c’est que finalement par rapport à ce que j’ai dis dans adolescents, répliques ça ne colle plus vraiment. Je pensais qu’en y regardant de plus près, on avait beaucoup de points communs avec nos parents d’un point de vue caractériel, et maintenant je suis en train de te dire que je ne m’identifie pas à eux…

Dans la vidéo, Marqus dit qu’il n’a pas « ce sang », en fait qu’il ne partage plus cet ADN de famille. Et moi je me suis dis (sans parler du fait qu’il ai apprit aussi tard qu’il avait un autre père, ça ça craint. Papa, Maman, si je ne suis pas de vous c’est MAINTENANT qu’il faut me le dire ok ? Pas quand j’aurais 35 balais. Merci) et bien on s’en fiche un peu d’être du « sang » de ses parents non ? Ca se passe très bien chez les familles qui adoptent, peut être qu’on a pas besoin de mettre la génétique sur un piédestal ?

Alors là j’avoue que j’étais un peu coincée… Et puis j’ai revue la vidéo de Marion Kaplan dans mon article Le bonheur et là ça a fait déclic.

Je vous remets la vidéo si vous voulez voir le passage dont je parle c’est de 39 min 34 à 41 min 47.

 

Et là elle dit:

« Nous sommes issus de 100% de l’ovule de notre mère. C’est pas la moitié d’un ovule hein, c’est un ovule complet (…) et 100% du spermatozoïde de notre père. Donc nous sommes le répercuté de 100% papa 100% maman. Donc si je rejette une partie de mon père ou de ma mère (…) c’est moi que je rejette. »

HOLY MOLY. En plus après elle parle aussi de points très liés de caractère entre elle et sa mère. Qu’on est en quelque sorte conditionnés et que l’on doit travailler sur soi pour en sortir. Donc en gros quand je disais que l’influence de caractère pouvait être gènes et déterminisme j’avais peut être pas tout à fait tord. Mais quand je dis ça je ne veux pas dire qu’on est identiques à nos parents, mais qu’on est prédisposés aux mêmes problèmes caractériels et à agir de la même manière qu’eux. Et quand je te disais que je trouvais ça flippant, je disais pas oh mon dieu j’ai des points communs avec mes parents rien ne va plus. Mais moi je trouve ça carrément perturbant de te dire que tu peux devenir en quelque sorte tes parents ou qu’il y a une part de toi qui en étant prédéterminée n’est pas toi. En gros tu n’hérites pas que du physique et de l’ADN mais aussi de l’immatériel comme des traits de caractères, des sentiments etc.

Donc tu peux ne pas t’identifier à tes parents mais avoir ton ADN qui te rattrapes. CQFD.

En fait je galère un peu à écrire cet article parce que je sens que j’ai pas encore toutes les clés en main.. Donc si vous avez des idées, dites moi tout en commentaire ;).

Mais punaise ça fait beaucoup d’un coup d’apprendre ça. Désolé si ça faisait un peu séance chez le psy… Mais je trouve ça très intéressant comme problématique. J’espère que vous allez bien, je vous embrasse.

EDIT: Comme l’a dit Renardeau dans les commentaires (merci), le film japonais Tel père tel fils de Hirokazu Koreeda est pile dans le sujet et -vraiment- bien je trouve !

 

3 commentaires sur “ADN et sentiments

  1. Je suis pas trop convaincu par cette histoire de 100% ovules.
    Je pense qu’en termes de caractere, on peut hériter de nos parents biologiques des « maladies psychologiques » (par exemple les gens chroniquement déprimés, j’avais lu que ca avait des causes un poil génetiques).
    Mais sinon je pense que nos genes jouent pas une part si importante que ca dans ce qu’on devient – mais que c’est plutot notre environnement qui fait tout.
    Il y a un film japonais cool la dessus! Tel pere tel fils de Hirokazu Koreeda 🙂

    J'aime

    • Oui clairement je suis d’accord sur l’impact ++ de notre environnement familial (et autre d’ailleurs) sur notre comportement/caractère, c’est juste que je n’avais jamais pensé à cet aspect de génétique et quand j’ai vu ces deux vidéos, ça m’a quand même travaillé ! Je jetterai un oeil sur le film, merci !
      EDIT: J’ai vu tel père tel fils ! Merci beaucoup pour la recommandation il était super et totalement dans le sujet !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :