Ma vie de Workshop

Photo du journal d’Heidi Slimane

 

Ok. Alors ces quatre jours (à compter à partir d’aujourd’hui même si c’est fini), mercredi/jeudi/vendredi/samedi donc (si t’étais un peu embrouillé ou fatigué) je suis en workshop. C’est une sorte de « partenariat » entre mon école, l’école nationale d’archi et l’école nationale de théâtre de ma ville. Et notre sujet c’est le jeu.
Pendant trois jours on doit élaborer un jeu, en passant par toutes les étapes de l’idée à la construction. Et samedi, le dernier jour on va présenter tous nos jeux sur une place de la ville et interagir avec le public.

On est en groupes avec une majorité d’archi plus un ou deux de mon école et on s’amuse/se creuse les méninges/met les mains dans le cambouis.

Donc, de un j’écris ce post pour vous dire que vous ne me verrez pas vraiment ici avec mes articles normaux avant la Playlist du dimanche. Et de deux, j’avais quand même envie de faire un petit débriefing avec vous en live dès que je peux histoire de…je sais pas, peut être se raconter nos vies en bref juste après avoir vécu le moment.

Alors très bizarre mon post, et tu t’en fous surement en fait mais bon je sais pas, peut être que moi je serai contente de relire ça dans quelques années…

Aujourd’hui qu’est ce qu’on a fait ?

On s’est rejoint avec mes copines de ma classe devant notre école avant de faire le trajet jusqu’à l’école d’archi (où on était jamais allées). Evidemment on était deux à attendre sous la pluie les deux autres parce qu’il y en a une qui s’est cassé la figure sur un trottoir… No comment. Finalement on est arrivé à l’heure. On a rejoint nos copains garçons (euh comme ça ça fait un peu comme si on était ce genre de personnes qui sont deux clans les filles/les garçons de coté. Bon peut être en fait). Donc en gros on est quatre copains et quatre copines à faire le workshop.

On est arrivés à l’école d’archi un peu mouillés. Les archi nous ont préparé un petit déj pour tous les workshop et puis on a tiré au hasard des contraintes pour nos jeux (de temps, de personnes, de thème…). Et on a commencé notre projet avec notre parrain (aka un plus vieux plus expérimenté chef de groupe) et un paquet de futurs architectes. Dans mon groupe j’étais la seule d’école d’art. Ben ouais. Mais ça va je ne me suis pas faite manger jusque là.

On a cherché une bonne partie de la journée (on a hérité d’un emplacement sur la place qui est petit et triangulaire lors du tirage au sort. Soit a pain in the ass moi je te le dis).

Sinon j’ai mangé un sandwich pas très bon, j’ai joué à des jeux dans le hall de l’école d’archi (qui a plutôt de la gueule d’ailleurs), j’ai fumé des tas de clopes par tabagisme passif lors des pauses, et je me suis effilé mon collant deux secondes après m’être assise sur une chaise de la mezzanine (qui est notre QG pour trois jours). Le truc de la journée aussi c’était de se raconter entre filles qui on trouvait beau mec (comme ça ça fait très puéril mais sinon on est très respectables). Et laisse moi te dire que, y’a plus de quoi se rincer l’oeil en école d’archi que dans mon école. CA c’est clair.

C’est vachement sympa, les gens sont plutôt cool. On a notre propre fréquence radio pour la durée du workshop, des olympiades pour gagner des matériaux supplémentaires (aujourd’hui c’était un téléphone arabe chamallow) et aussi un « journal » écrit par des élèves au fur et à mesure de la journée. On a le droit de poster anonymement des faux ou vrais potins et des trucs du genre, c’est plutôt drôle.

Ce soir on a fini à 22h. Après avoir regardé une pièce d’improvisations d’une petite troupe de théâtre.

Demain (et vendredi aussi) c’est nuit blanche dans l’école. Alors je sais pas comment ça va se passer. J’hésites à emporter mon ordi pour vous raconter ma vie sur place, je sais pas encore. Surtout que c’est deux jours d’affilé et que j’avais envie de faire un truc au jour le jour pour changer. Peut être que je ferai des vidéos/photos, on verra. Bon moi je vais dormir, demain on va pas trop en avoir l’occasion à priori…

Qu’est ce que t’as fais aujourd’hui toi ?

Bon, bisous et à dimanche au cas où mon idée soit foireuse..! ∴

Aujourd’hui les derniers potins de la journée c’était…

Sans titre

Désolé si c’était méga brouillon mais c’était spontané et je suis un peu fatiguée 🙂

4 commentaires sur “Ma vie de Workshop

  1. Moi aussi je troue mon collant des que je m’asseois (c’est un scandale d’ailleurs qui sont ces gens qui fabriquent des collants aussi NULS?)

    J'aime

    • Ouais, ils me durent 5 jours à chaque fois.
      C’est comme pour tous les objets à obsolescence programmée…
      Que ce soit des collants à 15 euros ou à 40 c’est pareil, c’est clairement pénible.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :