Nue l’ingénue

 

 

La nudité. L’hardiesse. ELLE ne connait pas.

Etre entreprenant, prendre les devant. ELLE n’a jamais osé.

Elle croit savoir ce que tout cela signifie. Le pendant et le comment, le pourquoi et le résultat. Dans les livres, dans les films, dans les histoires de soirées brumeuses. Parce qu’on lui a raconté ce qu’elle ne savait pas faire. Parce qu’elle comprend que pour l’instant c’est la seule chose dont elle peut se vanter. ELLE pense savoir. Elle pense qu’elle ne rate rien d’enrichissant, et qu’elle peut en rire.

Elle sait aussi que ne pas se mettre en avant l’aide à cacher de manière hasardeuse ses sentiments, ses ressentis, ses pulsions. Elle veut les cacher parce qu’au fond elle ne comprend pas ce qu’il peut se passer. Elle n’a jamais compris comment elle devait agir, ce que les autres en tireraient. Elle s’imagine qu’aller de l’autre côté la mettrai en danger, l’espace d’un instant, le temps d’une connexion. ELLE a peur de l’écroulement, de changer, de l’étranger. Mais elle a davantage peur de rester elle. De ne pas se mettre en danger, de décevoir, d’être seule au sein d’un sentiment partagé. ELLE a peur.

ELLE est douée au faire semblant, au toucher du regard, à épier, envier, à la restreinte. Elle adore ça, voir si elle peut s’en approcher sans y être vraiment. ELLE meure d’envie de savoir ce que c’est, comment ça fait, d’être différent. Mais ELLE, elle est un peu bête, candide et elle le sent. Cette sensation la révulse. Elle veut en faire partie, elle veut pouvoir s’amuser, sourire. Elle a peur de devoir en parler, d’être intimidée. Elle accepterai le regret, la déception, les envies réfrénées. Elle n’aime pas se sentir exclue, ne pas pouvoir partager, consommer, consumer ses sentiments.

Elle veut, elle ne peut pas.

ELLE sait qu’il n’y a pas de moment opportun, qu’elle doit faire ce qu’elle veut vraiment. Elle sait qu’elle doit arrêter de penser, de rêver ou de s’imaginer ce qu’elle est, avec ou sans. ELLE sait qu’elle doit changer. Pour elle. Pour ses envies, pour grandir.

On lui a dit que reconnaitre quelque chose était la première étape du changement. ELLE, ça la fait hurler de rire. ELLE sait que son caractère, ses erreurs commises dans ses années de jeunesse la confortent dans ses peines et ses doutes. Ses appréhensions l’empêchent d’être ELLE. Elle cherche à se délier de ces parasites pour devenir Femme. Savoir vivre avec ses douleurs et ses désirs.

ELLE sait que ce n’est qu’une poussière dans sa vie, mais qu’elle en a besoin pour se construire. Tout simplement parce qu’elle ne s’en préoccupera plus désormais. Qu’elle aura franchi une étape de plus vers ELLE.

ELLE c’est moi. ELLE c’est une personne qui a la trouille de faire quelque chose parce qu’elle ne l’a encore jamais vécu. Ce qu’elle a peur de faire c’est tout ce qui l’empêche d’être son Soi, celui qui la fait rêver, celui qu’elle sait qu’un jour elle pourrait être. Si seulement elle avait un peu plus de courage.

Peut être que toi aussi tu es ELLE. Peut être que toi aussi tu as été ELLE.

Je t’embrasse ∴

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :