Etre et avoir

 

Hey !

Avec mon prof de vidéo, on regarde toujours un bout de docu ou de film avant de commencer notre cours. Tu dois te dire que je commence à faire une fixette avec ce prof parce que ça fait déjà plusieurs fois que je parle de ce qu’on voit ensemble. C’est vrai que j’aime bien son approche de l’enseignement. Enfin enseignement c’est vite vu, dans mon école un cours c’est pas tellement ce qu’on imagine au premier abord. Mais avec lui j’aime tout particulièrement. Avec lui, on essaye et on en parle et si ça fonctionne pas c’est pas grave. Ce qui l’intéresse c’est qu’on cherche quelque chose de précis, brut et qui nous intéresse. Je trouve ça génial. J’ai des potes qui détestent ça, alors ça me fait un peu rire. On visionne une vidéo, on la décortique brièvement (oui je sais antithèse mais c’est carrément ça, on parle de détails insignifiants et de comportements pendant un quart d’heure) et ensuite on passe à autre chose. Généralement on lui montre nos propres vidéos et ça le fait kiffer de faire pause toutes les dix secondes et de creuser ce qu’on a fait.

La dernière fois on a vu Etre et avoir. Le truc date de l’après guerre (du moins c’est pas récent donc tu l’as peut être vu) donc ça va pas forcément t’enthousiasmer d’en parler… Je l’avais déjà vu avant mon cours de vidéo mais c’était il y a tellement longtemps que ça m’a limite choquée d’y faire référence. Et en même temps, je ne sais pas vraiment pourquoi, j’étais un peu excitée comme un enfant à Noel parce que je reprenais un bout de moi d’il y a des années. C’était un mélange de nostalgie et de redécouverte de mes bagages (un jour je te dirai vraiment à quoi je fais référence. Un des moments les plus magiques -bizarrement- que j’ai vécu, je ne sais pas comment te dire ça).

Donc Etre et avoir c’est un documentaire sur une école de campagne. On y découvre la vie de quelques enfants dans cette sphère particulière, leur relation au travail, aux copains et avec leur « maître » d’école. J’avais oublié qu’on appelait ça comme ça, c’est étrange.

Je te mets la bande annonce avant de continuer:

 

Revoir ce film ça m’a vraiment touchée, même si dans mon souvenir, quand je l’avais vu pour la première fois c’était un tout autre sentiment, j’étais surement plus impressionnée je ne sais pas.

Et ce docu, c’est peut être plus proche de moi que de toi parce que j’ai l’impression que c’est ce que j’ai vécu dans un sens. Dans Etre et avoir, on est vraiment dans la campagne profonde, et c’est une petite école de village. Je n’ai pas passé mon début de scolarité exactement comme ça mais moi aussi j’étais dans une école de village, pas très très grande, dans le Sud Ouest. Je n’ai pas l’accent, mais mes camarades de classe l’avaient (autant que dans ce docu) et je vivais dans un village avec une maison rose, un grand jardin avec des mûres et une petite maison au fond, et non sinon j’avais pas de tracteur quand même. J’ai été dans cette école jusqu’au CP et puis en CE1 je suis allée à l’école dans une plus grande ville. C’était ma prof de maternelle qui m’y emmenait et sur le trajet on écoutait France Bleu Béarn (au secours mais maintenant j’en garde un bon souvenir) et elle nous achetait des mini viennoiseries sur le chemin pour ma soeur et moi, c’était trop bien.

Cette manière d’enseigner à plusieurs classes par un seul prof, ça aussi je l’ai vécu. Quand j’était en CM1, j’habitait sur une île de Corée du Sud et mon prof faisait cours simultanément à des élèves allant du CE1 au CM2. Non je n’ai pas eu de lacunes, en fait c’était assez drôle parce que beaucoup de niveaux étaient constitués de quatre cinq élèves. En CM2 ils étaient seulement deux, tu vois le genre ! On faisait cours à la coréenne entre guillemets, c’est à dire en chaussons. J’en avais des mortels, je tuerai pour en avoir des identiques maintenant ahah.

Alors dans Etre et avoir, il y a le maître, strict mais qui a trop du tact et est passionné par l’enseignement. Il y a les élèves dont Olivier et Julien les deux potes pas trop potes. Et puis il y a Jojo, mon chouchou qui est juste de l’or en barre. J’aimerais trop savoir ce qu’il est devenu. Et j’aime ce docu parce que la caméra en fin de compte elle se fait oublier je crois. Il y a un moment où une petite joue avec des gommes qui est juste sublime, le fait qu’elle soit totalement dans son moment à elle, c’est super beau. Et puis on va pas se mentir, en étant enfant t’es quand même plus frais et moins dans un moule qu’à mon âge. Bon ça m’attriste un peu de dire ça en fait… Meh..!

Ca me rappelle des souvenirs d’école, des sentiments que je n’éprouve plus, parce que j’ai grandi, parce que j’ai ensuite évolué dans un autre « milieu ».  Ca m’a rappelé l’odeur de la craie, le fait que je détestai les personnes qui faisaient crisser les cailloux sur le goudron de la cour de récréation ou faire des siestes. J’étais, moi aussi comme Jojo une vrai plaie parce que j’avais un caractère pourri. Enfin j’avais, ahem…

Je me demande aussi à quel point l’endroit où l’on grandit impacte notre vie. J’imagine que c’est d’une ampleur assez surprenante en y réfléchissant. Dans Chambre avec vue de James Ivory, Cecil Vyse (aka le brillant Daniel Day Lewis) dit un truc du genre: J’aimerais que nos enfants vivent à la campagne jeunes enfants, puis dans une plus grande ville plus grands et ensuite voient Florence jeunes adultes, comme Lucy. Je pense que c’est plus ou moins mon parcours, et j’approuve ce genre d’initiatives. Je ne dis pas que les gens vivant autrement font mal les choses, ou quoi que ce soit (Pas Du Tout), mais j’ai particulièrement aimé cette partie de mon éducation. Merci Papa Maman ahah.

Ah ! Au fait sur mon tumblr il y a un « ask », en gros sous « my blog » et « soundcloud » tu cliques sur « ask anything » et ben…tu peux m’asker anything ahah ! Du coup les réponses seront sur mon tumblr (s’il y en a ;)). Sinon vous pouvez m’envoyer un mail aussi, pas de problème ! 😉

ET SINON je sors juste du ciné voir Hungry Hearts et punaise de punaise !! C’est brutal comme truc, enfin quelque chose de consistant, je commençais à m’ennuyer ! Je t’en reparlerai à la fin du mois dans mes rencontres culture (comme dit solange te parle).

Bisous les copains ∴

2 commentaires sur “Etre et avoir

  1. « Je me demande aussi à quel point l’endroit où l’on grandit impacte notre vie. J’imagine que c’est d’une ampleur assez surprenante en y réfléchissant. »
    ==> en fait ca a pas trop de rapport avec le post (mais un peu quand meme) mais ca me fait penser a la misere du monde de Bourdieu. Dedans il y a des entretiens super avec des gens qui racontent leur enfance et comment la maniere dont ils ont grandi a influencé leur vie.
    Du coup je trouve que grandir a la campagne comme dans etre et avoir ca a des cotés super chouettes mais qu’il faut « en sortir » au bon moment sinon apres toute sa vie on est tiraillé entre son coté campagnard et son coté urbain.
    Du coup je suis assez d’accord avec la phrase « j’aimerais que nos enfants vivent à la campagne jeunes enfants, puis dans une plus grande ville plus grands et ensuite voient Florence jeunes adultes ».
    Bref c’est le commentaire le moins clair de l’année mais j’espere que tu as compris un petit peu ce que je barbotais 🙂

    J'aime

    • Ah je ne me suis pas encore attelée à Bourdieu, mais ça à l’air intéressant ces entretiens ! Moi je ne sais pas trop donner une réponse définitive sur le besoin de sortir de la campagne, mais je pense que pour être disposé à s’ouvrir et à avoir des centres d’intérêt divers, la culture est absolument nécessaire. C’est donc aux parents de l’inculquer à leurs enfants. Parce que c’est très dur d’y aller par soi même si l’on a pas eu un aperçu auparavant et parfois l’école n’est pas une motivation assez grande. Mais sinon oui j’ai compris ton commentaire et je crois qu’on est assez d’accord ahah. Merci.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :