Illusions d’amour et cinéma

 

Moi quand je vois un super film, ça m’arrive de tomber amoureuse. Enfin. Pas vraiment. C’est un amour chimérique donc en soit c’est un peu du fake de dire ça. Je tombe amoureuse d’une personnalité qui me fait rêver, d’un personnage sûr de lui, même si en soi il est mort de trouille. D’un personnage beau, dans ses gestes, dans son regard. Toi, t’es à ce moment là juste le prototype d’une guimauve sur ton siège de ta salle de ciné. T’en as des frissons, limite ça te fait marrer de te dire que le type à côté de toi il a capté que tu étais captivée par un type/une nana du film. Et fais pas genre ça t’es jamais arrivé, je sais que tu mentirais (ou alors ça veut dire que t’as pas assez vu de bons films dans ta vie. Dans ce cas là envoie moi un mail, je te fais une liste, ok ? Putain la prétentieuse quoi).

A ce moment, tu n’as qu’une envie, que le film ne finisse pas. Ou sinon la solution c’est d’aller revoir le film juste après (ouais laisse moi tranquille, j’ai déjà fais ça). Bon même si c’est un peu une solution pourrie, parce que la première fois, on est d’accord, ça ne donne pas le même effet que les suivantes.

Et quand je dis amoureuse, je ne déconne qu’à moitié. Je t’ai déjà dis que niveau attraction j’étais un coeur d’artichaut, donc moi au ciné, j’ai le coeur qui bats fort et tout. Yep, même pas honte. En même temps, s’il fallait avoir honte de tout ce qu’on fait qui est un peu sur la limite, on ne fait/dit plus rien, flûte.

Je ne sais pas à quand remonte la première fois. Au fait, rien à voir, mais est ce que tu crois que les fois où tu es tombé(e) amoureux/se avant que tu ressentes quelque chose physiquement ça compte ou pas ? (Je ne parle pas de si oui ou non tu trouves quelqu’un beau physiquement, mais d’attraction physique) Moi je crois pas. Là pour le coup cette dernière fois doit dater ahah.

Bon, pourquoi je fais ce post ? Je veux te raconter de qui je suis tombée amoureuse (au ciné on est d’accord), du moins de quelques uns/unes déjà. Le deal c’est que toi aussi tu me dises de qui t’es tombé(e) amoureux/se. Genre on est des vrais copains qui se racontent des histoires tu vois.

Alors, déjà spoil spoil spoil, Antoine Olivier Pilon (tu l’avais pas vu avec la couv’). Je sais, le mec il est limite prépubère, qu’est ce que ça dis de moi je sais pas, mais laisse tomber, moi après l’avoir vu dans Mommy, je le demande en mariage. Quand j’ai dis à ma maman en sortant du ciné (ouais moi j’appelle ma génitrice quand je vois un film qui me plait. Ben ouais qu’est ce que tu veux c’est elle qui m’a fait découvrir le ciné, alors maintenant qu’on est plus dans la même ville je lui fais des update tu vois) que je l’avais kiffé, elle a pas vraiment compris. Rapport que ma mère a pas le même âge que moi. Antoine Pilon en a 17 (ah ouais un peu jeunot là quand même) moi 19 et ma mère est au début de la cinquantaine. Normal quoi.

Juste son énergie, le fait qu’il drague quelqu’un avec tant d’intimité et d’excitation, c’est juste super attrayant. Alors là j’ai fais un truc de prépubère pour le coup, aka bombarder l’article de ses photos. Encore une fois, même pas honte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Ensuite. AHAH, pas de temps à perdre.

Julian Sands (euh c’est la première fois que je regarde comment il s’appelle, mauvais signe), qui joue dans Chambre avec vue. Malheureusement je n’ai vu ce film qu’en VF, enregistré sur le lecteur de ma télé chez mes vieux, à l’ancienne. Il n’empêche que je l’ai vu mille fois. Je dirais plus ou moins pour trois raisons seulement. Qui sont:

Le fait que sa doublure VF est la voix la plus sexy de la terre. Juste, bonjour je meure.

Le fait qu’il est plutôt -euphémisme- sexy, peut être dû à sa coupe de cheveux, je sais pas.

Et la troisième, pour ça:


Ah ouais. Quand même. Entre la musique et le baiser, voilà.

Et peut être un peu pour ça aussi:

De toute manière tout le monde est beau dans ce film. Helena Bonham Carter, son « frère » (Rupert Graves jeune), et la plus bombasse de tous c’est la meuf du cocher, surtout sa coiffure blonde avec un chignon en forme de rose, laisse tomber.

Matt Damon dans Will Hunting.

Cette espèce d’arrogance hypersensible. Ces nerfs à vif de sensibilité et de rage c’est magnifique. Sa relation à la famille (dans son cas ses trois meilleurs amis), au malaise de montrer sa personne devant Skylar. La vache. Et puis Matt Damon jeune quoi.

Et pour finir (aujourd’hui du moins), Belmondo dans A bout de souffle.

Pour ça:

tumblr_mmj6fn2LY51rndvvso1_250

 

C’est tout. En même temps, ce geste c’est assez fou je trouve. Très très sensuel.

« La confiance en soi c’est sexy », je crois qu’il n’y a que ça de vrai en fait. C’est vrai. Ou du moins faire semblant d’avoir confiance en soi.

Sinon trop drôle parce que je dis toujours à mes potes que j’aime pas trop les blonds et là j’en ai trois sur quatre. Faut croire qu’au ciné c’est différent.

Alors, toi de qui t’es tombé amoureux ?

Salut, mouah  ∴


 

When I see a really great movie, It happens I fall in love. Well. Not really. That’s a fanciful love so in itself that’s a pretty fake thing to say. I fall in love of a personality that make me dream, of a self confident character, even if he actually is scared to death. Of a beautiful character, in his gesture, in his look. At this moment, you, you’re just the prototype of a marshmallow on your theatre seat.

You even have shivers, at a push you are laughing thinking that the guy next to you understood your fascination for a guy/girl in the film. And do not pretend it never occurs to you, I would know you are lying (if not, it probably means that you haven’t seen enough good movies in your life. If so, you can send me a mail, I’ll make you a list, right ? What a pretentious I am !).

At this moment, you only have one wish, is the film to never end. Or otherwise you can still watch the movie again right after (yeah, let me alone, already have done that). Even if this is not the best solution, because we can agree that it will never be like the first time.

And when I say in love, I am half joking here. I already told you that attraction wise I easily fall in love, so in the theatre my heart is racing and all. Yup, not even ashamed. At the same time, if you should be ashamed of everything you do which is a little bit on the edge, you can’t say/do anything anymore, drat.

I don’t know when was the first time. Actually, nothing to do with this, but do you believe that times you felt in love before you physically felt something count or it doesn’t ? I don’t think so myself. That time must be a while ago for instance haha.

So, why am I doing this post ? I would like to tell you who I felt in love with (in the cinema alright), or at least a few ones. The deal is you told me who you felt in love with too. Like we are real friends who share stories, you see.

So, first of spoil spoil spoil, Antoine Olivier Pilon (you didn’t see him with the cover). I know, he’s like borderline prepubescent, what is it showing about myself I don’t know, but after seeing him in Mommy, I was about to propose to him. When I told my mom leaving the cinema (yeah I am the kind of girl who call her genitor when I see a film I like. Well yes what do you want, she made me discover cinema, so now that we are not in the same city anymore, I make updates to her you see) that I really liked him, she didn’t really get it. Because my mother’s not the same age as I am. Shocker. Antoine Pilon is 17 (oh yeah quite young, really) myself 19 and my mother is in her early 50. Pretty natural.

Just his energy, the fact that he hits on people with so much intimacy and excitation, is really attractive.

So here I have been doing a really prepubescent thing in fact, aka bombarding my post with pictures of him. Once again, not ashamed.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Next thing. HAHA, we don’t have time to loose.

Julian Sands (hum that’s the first time I check on his name, bad sign), who played in Room with a view.

Unfortunately I only saw that movie in a french version, taped on my parents player, the old school way. But it didn’t stop myself from seing it undred of times. I would say approximately only for three reasons. Which are:

The fact that his voice dubbing (didn’t know that term, so weird) is the most sexyiest voice ever. Like, I am literally dying inside.

The fact that he is pretty -euphemism- sexy, don’t know why, maybe his haircut.

And the third reason, for this:


Oh ok. Got it. Between the kiss and the music, there you have it.

And maybe a little bit of that too:

Anyway everybody is gorgeous in this film. Helena Bonham Carter, her « brother » (young Rupert Graves), and the most stunner of all is the coach driver’s girl, especially her astounding blond hairstyle with a rose-like bun, don’t even talk to me about it.

Matt Damon in Good Will Hunting.

That sort of hypersensitive arrogance. Those frayer nerves of sensibility and rage is beautiful. His relations with his family (in his case his three best friends), to the dizzy spell of showing himself in front of Skylar. (Don’t worry, my french sentence makes no sense as well) Holy cow. And a young Matt Damon come on.

And to end this (for today at least), Belmondo in Breathless.

For this:

tumblr_mmj6fn2LY51rndvvso1_250

 

That’s it. At the same time, this gesture is pretty crazy I think. Really really sensual.

« Confidence is sexy », I think that’s the only truth . For real. Or at least pretending to be confident.

Otherwise that’s pretty funny because I always say to my friends I am not really into blonds and here I have three out of four. Seems it’s different in cinema.

So, who have you been falling in love with ?

Bye, smack  ∴

8 commentaires sur “Illusions d’amour et cinéma

      • Mais… mais… je suis un garçon! Je ne peux pas partager votre enthousiasme!^^

        J'aime

        • Ahah ! Non désolé quand je disais la fille je parlais de moi ! Je ne me permettrai pas de dire ça à quelqu’un que je ne connais pas quand même !
          Et j’ai cru que c’était du second degré (en gros, c’était du gros dialogue de sourd). Bonjour je m’appelle Maud et j’ai des problèmes de compréhension.
          Dans ce cas, on est d’accord alors ? 😉

          J'aime

          • Oui^^
            Je ne sais plus sur quoi, mais on est d’accord, évidemment
            (je dois avoir d’encore plus gros problèmes de compréhension que vous 😉 )

            J'aime

  1. Bon alors j’avoue tout:
    – Jean-Baptiste Maunier dans les Choristes (c’est fou quand on y pense parce que maintenant je trouve que ce type est un énorme caca, en mode jeunesse dorée méprisante etc.)
    – Jamie Bell dans Billy Eliott
    – Jérémie Renier dans l’enfant
    – Hayden Christensen dans star wars 3 (en fait il n’y a que des blonds dans ma liste a moi aussi, ce qui ne correspond pas a la vraie vie, beaucoup de questions, peu de réponses)

    Je pense que les amours de cinéma, ca correspond aussi aux périodes de la vie (j’ai un peu honte d’avoir trouvé anakin si chou dans star wars par exemple :s)

    J'aime

    • Oh mais ouais !! Je devais avoir 9/10 ans quand le film les Choristes est sorti et on était toutes fans de Jean Baptiste Maunier mes copines et moi !
      Et Billie Eliott, je dis OUI. Trop cool ce film !
      Bon je vais t’avouer un truc pire que honteux…Je n’ai vu que le premier Star Wars. Oups. Je compte me rattraper, mais j’avoue qu’il faut tous les voir d’affilée et je ne me décide jamais. Franchement pas fière de moi pour le coup !
      Et oui les goûts évoluent (heureusement).
      PS: Je ne t’oublie pas pour l’interview, j’ai juste pris un peu (beaucoup) de retard, je te l’enverrai ce week end ! Désolé et merci 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :