Feeling good

Photo génialissime de Laura Miller

En fait si je ne devais plus faire que trois choses dans ma vie, (et si je n’avais pas à travailler), je passerai mes journées à voir des films, cuisiner des trucs cool à manger (et les manger of course) et faire des ballades dans la forêt (si possible une forêt près de la mer -comme dans les Landes- ou une forêt près d’un lac -comme à Yosemite- #goûtsdeluxe). Bon évidemment ce serait un peu rudimentaire parce que plein de choses me manqueraient mais ce serait quand même de la balle.

J’ai tout le temps envie d’avoir des critères de mode de vie et de les suivre, pensant peut être que je serai au top du top de mon bonheur une fois que j’aurais tout mis en place. Je passe des heures et des heures (en mettant les choses bout à bout, pas littéralement) à faire des listes de basiques que je veux incorporer dans ma vie et qui seront -pour sûr- des choses que j’aimerai toute ma vie et qui me colleront à la peau (plus ou moins aussi bien que le carré d’Anna Wintour). Je crois qu’on est tout un tas de personnes à faire des listes comme ça. Je me demande d’ailleurs si ça n’est pas une forme de procrastination, à te dire qu’il faut que tu atteignes des buts fixés, mais à part des listes tu ne fais pas grand chose. Ca fait deux ans que faire du sport régulièrement est sur ta liste, mais clairement t’as jamais touché à ta paire de baskets.

Au final, il y a des domaines dans ma vie où je ne sais absolument pas où je vais, mais dans l’ensemble j’ai l’impression que ça fait un moment que j’ai envie des mêmes choses. Et trouver son mode de vie, je trouve ça super important, je ne sais pas pourquoi. J’ai toujours trouvé ça fascinant la manière dont certaines personnes vivent, où comment elles réagissent face à leur quotidien. Et quand bien même l’importance de la surprise, l’étincelle dont tout le monde parle et recherche avec frénésie dans la vie, je fais partie de ces gens qui croient qu’avoir des principes très ancrés est quelque chose non pas de rassurant mais je dirai essentiel à ton équilibre et à te connaître en fin de compte.

Avoir un style de vie, c’est pour moi un marqueur de ton assurance et dans mon cas, un facteur qui me permette de savoir qui je suis, qui j’ai envie d’être et d’avoir davantage confiance en moi, même si à d’autres moments j’ai l’impression que je suis une grosse blague. Je sais quelles valeurs je veux, je sais quelle serait ma garde robe parfaite, quelles genres de relations j’ai envie d’avoir etc… Et évidemment je sais que ce à quoi j’aspire actuellement sera anecdotique et dépassé dans une dizaine d’années mais c’est pas grave.

Et peut être que tu trouves ça idiot par exemple que certains biens physiques m’intéressent (et franchement crois moi, j’en ai pas tant que ça, je crois que je suis vraiment une micro-consommatrice). Mais en fait l’unique raison encore une fois, c’est que si je n’ai plus à me préoccuper de ça, je serai « libérée » de ces préoccupations. Pour moi, par exemple, avoir ta garde robe (comme avoir une peau cool/et être épilée h24 -oui j’ai bien dis ça-) ça te permet d’oublier ton aspect physique, d’être totalement à l’aise avec toi même et donc tu peux passer à des choses bien plus importantes. Aka améliorer ton sale caractère, être plus attentif, te concentrer sur des projets qui ont une valeur à tes yeux, partir en vacances sur un coup de tête et ne pas te soucier de ce à quoi tu ressembles etc…et au final te faire gagner du temps.

tumblr_lxzwca5AYb1qi1etpo1_500

Moi j’ai envie d’être comme Madonna dans Recherche Susan Désespérément, à avoir une micro valise où tu as tous tes objets que tu considères à la fois comme tes trésors et en même temps, tu t’en fous un peu.

Je ne sais pas, peut être que je cherche trop à créer un milieu favorable à mes futures expériences alors qu’en fait il faut vivre ces expériences afin de façonner ta manière de vivre.

Quoi qu’il en soit cette manière d’avoir son « style » propre me parle, j’adore d’ailleurs voir comment mon entourage façonne le sien et parfois rame autant que moi. Je crois que je suis quelqu’un de très rationnel en fin de compte. Ce qui est totalement absurde parce que je suis tout sauf un cerveau gauche (si ça veut vraiment dire quelque chose cette expression/mythe).

Voir les autres être surs d’eux, avoir un style particulier qui les accompagnent toute leur vie, c’est excitant d’une certaine manière. Comme Audrey Hepburn et sa garde robe ou dans ce cas s’inspirer des autres, piocher et trouver ses idées. J’ai l’impression que pour moi ça ne marche pas ça. J’ai déjà essayé des styles différents pour me bousculer un peu, au final je reviens toujours à la case départ. Une personnalité ça ne se change que très difficilement. Que je te dise que j’ai envie des mêmes choses depuis quelques années (sachant que je suis juste un bébé, ayant 19 ans) ça prouve soit que j’ai vraiment des certitudes vis à vis de moi et ce que je devrais être ou alors que je suis complètement hermétique (ce que je ne crois pas être, dieu m’en préserve).

Maintenant cette histoire de mode de vie aka « lifestyle », c’est devenu une mode. C’est une approche globale de  la vie, et c’est devenu marketing. T’as juste à regarder dans la mode par exemple, on ne te vends plus un vêtement, on te vend la personnalité de la fille qui porte ce vêtement. Genre Wulfégonde, aime le ciné d’art et essai, est baroudeuse boyish chic. Non mais pardon ? Bref, c’était le petit coup de gueule inutile…

Peut être qu’en fin de compte c’est devenu une pression supplémentaire, je ne sais pas. En tout cas, je ne le vois pas comme ça pour moi. De toute manière j’ai toujours été vaccinée contre la pub, je n’ai jamais pris en compte autre chose que mon avis pour quoi que ce soit dans la vie donc.

Bon en tout cas, ça te rappelle tout de même que tu es censé vivre dans le présent et que non, tu ne dois pas tout planifier, qu’il faut faire des erreurs blablabla donc je pense que dans cette optique là je vais partager les trucs insignifiants mais pour autant plaisants de la vie.

(Attention je préviens, y’a moyen que dans ma liste il y ait beaucoup de choses à manger. Rapport que c’est une de mes activités préférées. Triste ? NAN.)

tumblr_m3y1n8tHma1qzug70o1_500

Les pancakes (surtout parce que c’est trop bon, mais aussi parce que je rate toujours mes crêpes), rentrer de vacances sous l’orage en voiture (si possible avec de la bonne musique et faire genre tu es captivé(e) par la beauté de la nature à travers la fenêtre -alors qu’en soit c’est juste du bitume-), faire des confitures avec ta grand-mère (même si j’aime pas la confiture), aller au ciné tout seul, aller voir en cachette un film tout pourri au ciné tout seul (dans ce cas, si c’est un film tout pourri, avec du popcorn), l’odeur de la pluie, pécho le dernier paquet de céréales au magasin bio, écouter en boucle Again de Archive (chanson de 15 minutes), faire semblant de dormir dans la voiture (même si maintenant ça marche plus pour me faire porter dans mon lit pour dormir), le rouge à lèvres (si possible mat et dans des tons froids), collectionner les tickets de cinéma, relire les conversations à l’eau de rose que tu as eu prépubère (surtout les lettres anonymes -pas si anonymes- d’amour qu’on t’a donné en 6ème, hilarant), faire des listes de mecs sexy avec des copines, manger des tas de cochonneries en colo (chips pringles à la crème, M&Ms, glaces et pizza en haut de la liste), faire des belles présentations de tes plats -même si tu n’as pas instagram-, acheter un bouquet de renoncules/tulipes/roses au marché (à défaut de pivoines qui n’existent qu’en mai), avoir un vernis qui tue sur les pieds (parce que sur les mains, si tu as une vie ordinaire, ça ne marche pas ça s’écaille), les gaufres en forme de coeur de ma mamanrevoir pour la énième fois Quand Harry rencontre Sally, faire des cookies (ceux d’Absofruitly), faire de la glace avec des bananes congelées mixées, faire des playlists, espionner des conversations, mettre douze kilos de mascara, manger son petit déj au lit, regarder plein de films dans l’avion (quitte à être complètement jet-lagué), méditer, récupérer plein de graines/feuilles/pierres/pigne de pins dans la forêt (inutile mais habitude de gamine difficile à rejeter), les chaussures qui brillent, les bains de minuit, rêver de vivre dans une maison en bois sur la plage/dans la forêt avec des tas de bibliothèquesles balançoires, passer de longs week-ends entre amis,  et puis j’arrête parce que c’est trop long/tu t’es probablement déjà endormi.

Bisous ∴

2 commentaires sur “Feeling good

  1. J’avais lu un article dans lequel Obama disait qu’il n’avait que 2 types de costume et du coup comme ça le matin le choix était facile parce qu’il y avait pas la masse de choix justement. Il savait que c’était des costumes qui lui allaient bien et le fait de ne pas se prendre la tête sur sa garde-robe lui permettait de rester focalisé sur des choses plus importantes (comme sauver le monde).
    Je pense comme toi au sujet des vêtements, au sens que ça me saoule le marketing et les blogs de « mode lifestyle » mais en même temps j’aimerais bien avoir des vêtements parfaits, qui me vont super bien, pas beaucoup mais comme ça ça sera fait et j’aurai plus à me prendre la tête sur mon apparence. Du coup je fais des listes aussi ^^ Pour les vêtements ça marche plutôt bien parce que desfois je désire trop un truc (genre par exemple j’ai eu ma période: je veux trop un chapeau de paille) et puis en fait je le mets sur ma liste et ça me permet de tester le besoin que j’ai du vêtement (ou de l’objet), s’il est vraiment nécessaire ou pas. Et en fait je me rends compte 3 mois plus tard en relisant ma liste que je m’en fous en fait d’avoir un chapeau de paille mais que ce dont j’ai vraiment besoin c’est de chaussures de tout les jours parce que ça fait 15 fois que je recolle leur semelle ^^
    Du coup c’est un peu pareil pour les « listes de vie » (en fait j’adore faire des listes, j’en ai pour tout; livres, films à voir, vêtements / objets qui me manquent (de plus en plus réduit), choses à faire pour améliorer ma vie, recettes à tester etc). Il y a plein de trucs que je fais pas car elles sont irréalistes mais du coup ça permet de voir les choses qui restent en permanence et de finir par les faire!

    Aimé par 1 personne

    • C’est exactement ce que je voulais dire ! Je ne savais pas qu’Obama disait ça sinon ! Oui le vêtement parfait qu’au final tu te traines jusqu’à ce qu’il soit complètement bousillé c’est le genre de truc qui me fais envie bizarrement. Au final j’ai l’impression que la mode « minimaliste » c’est un peu ce vers quoi je tend, sauf que moi mes « basiques » sont totalement différents du minimaliste courant. Mais le principe reste le même au final. Les « listes de vie », c’est ça en fait, je fais tout pareil 😀 Sympa la petite histoire du chapeau de paille !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :