Brusque

 

Ce post est un non post.

 

J’ai passé des micro vacances, plutôt un long week-end hors de ‘chez moi’. Et là je ne suis pas toute seule non plus. Et j’ai un peu l’impression d’avoir perdu ma fibre de posteuse du coup. Ok ça veut rien dire.

En fait, de passer du temps avec d’autres personnes, j’ai le sentiment que ça me fait un peu perdre mon moi et qu’en fin de compte j’ai besoin de me retrouver seule pour me ressourcer. Peut être que c’est parce que je ne suis pas seule que d’un point de vue spatio-temporel, créer un nouveau post qui me ressemble ça marche pas. Pourtant j’ai fais des trucs cool ce week-end. Et tu pourrais te dire que dans ce cas si je suis pas à l’aise autant rien écrire. Et bien je pense que c’est faux. J’ai peur de perdre le lien déjà…et

Moi ce blog j’ai envie qu’il soit moi. Parce que mon blog c’est pas une ligne éditoriale et c’est clairement pas mon job. Mon blog j’ai envie que ce soit de l’émotion (euh on est d’accord je dis ça sans prétention aucune hein). C’est d’ailleurs une chose qu’on m’a déjà reproché ça, d’être sentimentale dans mon travail. Sachant que je suis une étudiante en art, c’est assez drôle. Et bien je suis pas toujours très opérationnelle. Parfois je suis un peu toute pourrie parce que j’ai besoin d’un peu de temps pour écrire quelque chose. Je suis la relou des groupes qui a besoin de temps seule. Sinon je suis un un peu cassée, un peu brouillon. J’imagine que je suis ce qu’on appelle une introvertie.

N’empêche quand t’y penses, être introvertie, c’est un peu une tare, ou du moins pas très glamour. Je kifferai être ce genre de nana qui est super à l’aise partout, mais c’est pas moi. Bon je te rassure je me débrouille, je suis une grande fille. Mais en attendant la spontanéité et moi on est un peu comme des potes avec un des deux qui aime plus l’autre qu’il ne veut l’avouer. C’est pas la mort mais c’est fun ni pour l’un ni pour l’autre.

En fait t’as beau te brusquer un peu à essayer de faire des trucs hors de ta zone de confort, c’est pas parce que tu l’as fais une fois que ça finit par devenir facile.

Je sais pas si c’est pour faire violence à mon caractère ou quoi mais je suis du genre à avoir des pics de confiance en moi parfois et à agir comme l’incarnation de la coolitude pendant à peu près 4 secondes et demi et puis après je suis normale. C’est assez drôle.

En général ce genre d’attitude, ça arrive en même temps qu’un moment où tu es vue comme cool.
Ca m’est arrivée ce week-end en rentrant chez moi avant de prendre le train par exemple. Un mec qui distribuait des papiers devant la gare. Faisait méga beau. Et là le type il me regarde, bouche bée. Trop marrant. Je pense que je suis mignonne mais je suis pas non plus mannequin quoi, donc ça m’arrive de me faire draguer mais un mec mignon qui arrive plus à décrocher un mot devant moi c’était une grande première. Et bien, je te le dis, je me suis sentie cool. C’est con, je sais. Et puis je suis pas censé te raconter ça, je sais. Mais c’est marrant de se raconter ça. Et puis de toute manière personne ne me connait sur internet ahah.

Pff, peu importe. Bref je suis une fille, parfois un peu larguée. Parfois enjouée. Et je te fais des bisous, en espérant que je pondrais un truc mieux la prochaine fois.

Pour finir dans un truc incohérent, une petite vidéo sympa qui sent le soleil (sérieux cette expression quoi).

 

 

Salut, mouah ∴

Un commentaire sur “Brusque

  1. Haha je pense qu’il faut assumer l’introverti qui est en nous! (je fais le malin depuis que j’ai lu « la force des discrets »)
    Dans le livre Susan Cain dit que l’introversion est vue comme un handicap social (on éduque nos enfants en les faisant culpabiliser d’etre introvertis) et on ne parle jamais des avantages que ca a. Sur la créativité par exemple. Les introvertis se sentent a l’aise avec la solitude. Or le travail solitaire est une des bases du travail créatif 🙂 (personne ne crée jamais rien de bien dans un open space hurlant avec des extravertis faisant des bonds de kangourou a coté). C’est marrant parce que dans notre imaginaire on a cet espece d’idéal d’artiste un peu décomplexé et extraverti (avec des plumes dans les fesses) mais en vrai bah c’est faux.

    Signé les renards de la ligue de défense des introvertis!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :