L’angoisse suprême

Punaise. Bon je fais ça à chaud là mais je pense que ma syntaxe va être au fond d’un puits tellement je suis pas dans mon état normal.

J’avais envie d’aller voir Lost River (de Ryan Gosling) au ciné, j’étais toute seule. Tu te souviens, j’adore aller au ciné en solo donc vas-y que je regarde le programme ciné, Lost River check, VOSTFR check, 22h10 why not check.

En soi, le film qui m’a probablement fais le plus peur dans ma vie je crois que c’était Shining donc tu te diras que mon avis sur le genre est tout à fait relatif, donc peut être que tu vas rigoler pour la suite.

Ce film, Lost River, je crois que pour moi ça a été métaphoriquement comme si on avait essayé de m’étrangler. Comme ça, tu dois te dire que c’est plutôt mal parti… Bon déjà, histoire que tu suives vite fait si tu l’as pas vu je te mets la bande annonce (fin remarque je trouve qu’elle en montre un peu trop):


Bon. ‘Revenons à nos chèvres. (J’en ai marre des moutons.)’ (ça c’était une des « blagues » de mon prof d’éco de terminale. Je te jure à part celle là il était drôle).

En gros j’ai eu, pas peur en soi, mais j’ai été angoissée comme jamais. Je veux pas faire ma meuf mélodramatique mais dans la salle de ciné j’étais -littéralement- à deux doigts de faire une crise de panique. Là je pense que si tu l’as pas vu, je te l’ai bien vendu normalement.

Bon soyons un peu plus pragmatique quand même.

En gros Lost River…pour moi…ça a été comme un mélange de Shining, Blue Velvet, Lovely Bones et Mullholand Drive mixé avec n’importe quel film Coréen violent. Hum j’en avais vu un pas mal dans le genre mais j’ai complètement zappé le nom… Aussi j’ai clairement pensé à Detroit.

La chic fille a donné son avis et apparemment elle s’est un peu faite chier comme un rat mort haha. Moi pas du tout par contre je partage un peu son avis sur deux trois trucs.

Le fait que c’est clair c’est, je dirais pas prétentieux, c’est le mot qu’elle a utilisé mais pour moi je trouvais que ça faisait un peu oulala c’est mon premier film il faut vraiment que j’en mette le paquet donc je vais étudier jusqu’à la mouche écrasée sur le sol. Ce qui en soi est pas très grave, ça peut plutôt être bon d’ailleurs mais ça laisse pas beaucoup de place à une émotion spontanée du coup.

Et aussi que clairement c’est très très sale. Franchement je comprends tout à fait ce parti mais moi j’étais vraiment mal pendant ce film. C’est très pesant, et ce qui m’a un peu gênée c’est je dirais même pas le fait que ce soit violent/sanglant à la limite de sa banalisation (enfin si ça m’a gênée mais bon). Ce qui m’a gênée, c’est le fait qu’on a aucun espoir pour aucun des personnages, pendant tout le film tu sais de source sure qu’ils vont souffrir et genre ils vont déguster vénère. Et ça, c’est rare. Et ça c’est bof (peut être voulu) mais tu vois plus où moins comment ils vont finir. Si c’était l’effet escompté, bien joué Ryan. Du coup t’as l’impression d’être en apnée ou en train de suffoquer pendant une bonne partie du film.

Bon si j’en parle un peu plus je vais peut être spoiler donc lis en diagonale ou quelque chose du genre. Bon de toute manière je vais pas te sortir la fin ou te dire si Jacqueline est morte mais bon, j’ai prévenu.

Bon même si ce film dans le montage est plus propre que mon appart quand ma mère doit débarquer chez moi, j’ai quand même apprécié la photo, on va pas se mentir ça en met quand même plein les mirettes (bonjour j’ai 72 ans, même la voisine de ma grand mère qui a des poules n’utiliserait pas cette expression. Rien contre les gens qui ont des poules et pas de lien avec leur éducation, je remet juste dans le contexte au cas où. Sait-on jamais si un jour j’en reparle). On sent quand même un peu (oui je sais ça va pas te plaire que je dise ça) de Drive dans les couleurs et compagnie je trouve. Ca fait aussi pas mal penser à la mode des vidéos projetées dans les expos en XXL mixé à du street art. Au niveau du film aussi il y a un truc que moi j’avais jamais vu je crois auparavant c’est ce style un peu gopro (oups désolé pour les gens qui font des films, vos yeux doivent saigner) utilisé pour filmer le démolissage de maisons et aussi certains plans sous l’eau, ça m’a beaucoup plû.

Ah ouais aussi au début j’étais là mouais la musique, à part pour soutenir l’angoisse pas terrible mais après y’avait quand même deux trois sons assez bons ++.

Après j’ai trouvé le thème dingo. J’ai trouvé ça hyper pertinent le fait que tous les personnages se fassent appeler par des surnoms et pas par leurs noms par exemple. Etant donné qu’en fait t’existes plus vraiment et que l’émotion naturelle est nulle (dans le sens mathématique du terme) dans cette ville.

Moi depuis Lovely Bones justement j’ai une petite étincelle qui s’allume chaque fois que je vois Saoirse Ronan. Je trouve qu’elle est vachement bonne actrice. Reda Kateb aussi il joue super bien (bon même si son rôle est vraiment secondaire), mais bon ça c’est pas nouveau.

Mais j’ai trouvé ce film pas bienveillant envers le spectateur. Ou alors je suis une chochotte. Mais paradoxalement j’ai quand même l’impression que c’était « important » que je le vois. En gros je suis chiante quoi. Mais ouais j’étais pas bien sur mon siège de ciné. Parce que quand même, bon si t’as vu le film, c’est assez hard comme « sujet ».

Ou justement peut être que c’est pas le sujet mais le traitement d’une « masse » dans un angle pernicieux qui fait cet effet. Enfin moi ça m’a donné zéro foi en l’humanité. Du moins jusqu’à ce que je me dise que c’était un film. Et puis après je me suis dis qu’il se passait quand même des trucs glauques parfois dans le monde. Et je sais pas du tout si c’est inspiré d’un truc ou quoi mais moi ce qui me dérange le plus dans tout ça c’est que des gens inventent ces histoires. Parce que même si ça en fait un bon film, j’ai absolument pas l’esprit assez torturé pour penser à ça. C’est comme avec Dexter. A la première saison tu trouves ça génial et puis après tu réfléchis deux minutes et t’as envie de vomir.

Pour finir, j’ai trouvé que cette sorte de quête suprême de la mort, dans sa mise en scène trash et de son apologie, même si tout ça est assez dérangeant et immoral (peut être ?) était une question assez remarquable dans un sens. En fait je dirais plus que j’ai trouvé Lost River fascinant (fascinant dégueu mais fascinant) que de dire que j’ai aimé. Parce que clairement aimé ce serait un peu abusé de ma part. Surtout que physiquement j’ai un peu dégusté quand même…

Bon et vu que je suis masochiste j’ai aussi envie de voir The Voices. Ouep. Mais bon pour l’instant je l’ai pas vu dans ma ville donc j’espère qu’il va passer.

PFFIOU. Je suis les-si-vée. A demain (bon techniquement à tout à l’heure) pour un peu de musique.

Toi t’en as pensé quoi ?

 

Un commentaire sur “L’angoisse suprême

  1. Ping : Bagage culturel Avril | On the side

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :