Essayer d’être sympa

Ce n’est qu’une des chansons de Palo Alto (prépares toi, demain il n’y a quasi que ça dans la playlist du dimanche)

Salut toi ! Tu vas bien ? Moi ça va. Hier soir c’était le genre de soirée où j’avais envie de regarder un film happy ending, le type de film où tu sais que tu vas être content pour les personnages et que par ci par là il y aura des leçons de vie assez simples mais en fin de compte plutôt vraies. Bon, j’ai regardé 13 going on 30. Pas la peine de prendre un air condescendant ça arrive à tout le monde, nan ? Trêve de plaisanteries, je ne vais pas te donner de leçons ni te faire une critique/résumé du film mais c’est un sujet dont j’avais envie de te parler.

En gros si t’as pas vu le film c’est Jennifer Garner elle a 13 ans, est la fille banale d’un collège, a un meilleur ami (le sexy Mark Ruffalo) avec qui elle mange des bonbons razzels qui colorent la langue et rêve de rentrer dans le groupe privilégié de 6 pestasses qui sont les filles stylées de sa classe. Elle se retrouve après avoir fait un voeu d’être belle épanouie et la trentaine dans son fantasme de petite fille. Et en gros elle se rend compte qu’elle n’a pas été une fille sympa, est déconnectée des personnes auxquelles elle tient le plus. Même si elle est dans une position privilégiée, rédactrice chez Poise, son rêve.

Heureusement que j’avais dis pas de résumé du film hein.

Je voulais te parler d’être une gentille personne. Ouep.

Mes parents ne m’ont jamais spécifiquement dit « sois gentille » je crois, même quand j’allais chez d’autres gens c’était plutôt fais attention à toi et sois polie tu vois mais d’une manière ou d’une autre je crois l’avoir intégré. Je pense qu’on parlait peut être davantage de respect avec ma famille. A l’école j’étais la seule avec une amie à dire « bonjour monsieur/madame » en rentrant en salle de cours et même si ça ne plaisait pas aux profs parce que -trop poli-, je continuais à le faire (ouais laisse tomber comment j’étais une rebelle).

Si je devais me mettre dans une case à l’époque du collège/lycée je dirais que j’étais une élève qui n’était ni dans les populaires ni dans les « bizuts », mais ce qui était assez rare pour être noté dans l’ensemble c’est que j’arrivais à naviguer dans les deux mondes hyper facilement. Le problème c’est que j’étais toujours le cul entre deux chaises. Attends je m’explique ! J’étais peut être plus proche d’un point de vue intérêts culturels/background familial de certaines personnes, mais sans parler d’en faire un point d’honneur, je me suis toujours refusée à jouer la peste, critiquer pour le fun, ou faire quelque chose qui soit « méchant » pour pouvoir rentrer dans le moule et faire parti des populos.

Bien sûr j’ai pu dire des trucs que je regrette parfois et je ne prétend pas être un ange ou l’incarnation de la gentillesse mais je crois que j’ai une notion du respect qui m’interdit de trop juger, mépriser ou prendre les gens de haut. Parce que oui je ne vaux pas mieux qu’une autre (merci maud on t’appellera pour les master class sur l’art de vivre).

Je dirai que plus j’avance plus je prend ces choses en compte et j’accorde au respect et à être attentionnée plus d’importance. J’ai encore un caractère « pourri » pour totalement être en accord avec mes convictions mais à priori tout ne vient pas en claquant des doigts et ça se travaille.

J’avoue que j’essaye du coup de ne pas mépriser les gens méprisants mais en tous les cas je n’aime pas passer du temps avec eux, je me sens mal à l’aise. Même s’ils sont aussi drôles/beaux/intéressants. Ca passe moyen.

Le deuxième truc dont je voulais parler c’était du gros dilemme et non sens du bad boy versus mec gentil.

Toutes les nana qu’on a entendu dire « han je l’aime bien mais pfff…il est trop gentil » et toutes celles qui disent « il m’a brisé le coeur mais j’en veux encore ». Combien de fois on entend ces histoires ? Et le pire c’est que les copines en cercle autour de la pauvre fille acquiescent dans les deux cas.

Capture d’écran 2015-05-30 à 18.51.14

On va pas se mentir, on a plus ou moins été la fille qui se plaint mais aussi la copine foutage de gueule qui elle aussi a souffert mais t’envoie dans le gouffre. Parce que l’hypocrisie et être une copine qui dit oui à tout c’est facile. Je dirais que même en deux ans j’ai un peu remis tout ça en compte. Je n’ai que (bientôt) 20 ans, je suis encore très jeune mais déjà même si peut être l’idée (un peu pourrie clairement) du bad boy peut être une envie je ne suis plus la fille qui dit « il est trop gentil ».

Revenons un peu sur le bad boy, je sens que si des garçons me lisent (j’espère, passez dire bonjour les garçons !) ils sont énervés par ce statut et ce que les filles y voient et pourquoi elles y aspirent.

[En fin de compte je ne parle pas de bad girl parce que ça ne m’est jamais arrivé donc je ne me sens pas trop légitime d’en parler mais j’imagine que c’est absolument la même chose.]

Je ne vais pas faire de généralités, parce qu’en général (wink wink) c’est mauvais et en plus parce que j’ai connu des copines contre exemple mais plein de filles kiffent les films romantiques. Même moi. Même moi, qui à priori déteste les roses rouges, les restos nappes blanches et les films de Nicholas Sparks j’aime regarder des films romantiques. Et dans beaucoup de films romantiques les bad boys c’est les mecs cool qui ont la fille et le mec sympa qui reste dans la friend zone. Même s’il y a quelques exceptions où la fille se rend compte que son meilleur ami est l’homme de sa vie ça reste le bad boy le winner. Le background flippant et on the edge, le mec qui a la violence facile quand on traite sa copine (alors ça pour le coup je comprend pas), le regard mystérieux, la suprise permanente et le mec qui se barre et revient quand ça lui chante (aka jouer l’attente pour créer l’envie et la dépendance) ça plait à la fille. Encore une fois pas toutes mais chacune kiffe une des parties du bad boy la plupart du temps. Et les films romantiques sont basés sur la vie réelle mais le fait que des minettes regardent ça au début de leurs relations leur sert à moitié d’exemples. Quand même.

Pourquoi tu me diras ? Pourquoi « s’infliger » ça alors que tu peux avoir un mec respectueux et attentionné ? Parce que tu aimes bien la surprise, ou que l’incertitude du il veut encore de moi c’est enviable parfois. Tout simplement parce que l’être humain est parfois une andouille et que ce qu’on ne réussit pas à avoir c’est toujours ce qu’on veut. Ce qui est à portée de main c’est trop facile trop rapide, le reste c’est un peu plus incisif et excitant.

J’imagine que le « il est trop gentil » c’est que la fille a eu le mec trop facilement donc ça la fait chier et elle se trouve une raison de ne pas continuer avec lui. Ou l’autre cas pour moi c’est « il est trop gentil », aka le mec est trop attaché tout le temps sur toi. En gros prends du recul. Si jamais tu voulais un conseil, si toi on t’as dit que t’étais le mec trop gentil je dirais qu’il faut laisser durer la phase de drague plus longtemps, ou être moins un livre ouvert (pour moi on repassera maintenant que je raconte ma vie sur internet ahem) ou encore être chillax de l’attention si t’es du genre à en faire trop, et trop cucul. Un bad boy n’est jamais trop cucul et ça pour le coup je crois que ça plait. Plus ce côté là que le côté je suis une ordure qui plait si tu veux mon avis.

Je crois qu’on finit tout de même par prendre en compte à un moment donné que les mecs trop gentils étaient juste trop cool et qu’on a été hyper connes de ne pas aller vers eux. (Désolé aujourd’hui c’est la fête niveau gros mots)

En gros cet article c’était pour dire que les gens gentils c’était de la balle, que ça devient parfois difficile d’en trouver et que si jamais t’en trouvais un, et que toi aussi t’es gentil/lle tu risques de passer des moments super chouettes. Donc on va éviter de regretter de ne pas y être allé mais en tous cas ça nous servira pour nos futures relations (amoureuses ou non). Bonjour le post banalités mais bon, à priori il y a des fois où ça doit finir comme ça, que veux-tu.

Bisous aux bad boy et aux gentils garçons haha.

La prochaine fois je crois qu’on va parler de respect parce que dernièrement j’en ai entendu des vertes et des pas mures (ouais j’ai 72 ans) et ça m’a énervée.

tumblr_nogjhof4uV1qj7ym2o1_250

 

Heu ouais bon j’ai pas dis non plus que les attitudes méprisantes c’était pas sexy parfois. Flute est ce que ça fait de moi une hypocrite ? Ah ben nan en fait c’est pas l’attitude, elle est juste sexy tout court.

2 commentaires sur “Essayer d’être sympa

  1. Ahaaa ce film! Je le regardais en boucle quand j’avais genre, 14 ans (je ne me rappelle plus ce qui me plaisait tant dedans par contre)

    Sinon les bad boyz, c’est un sujet qui me galvanise, donc voici mon avis sur la question:
    a) je comprends pas l’attrait des filles pour les types méchants. ça se voit que clairement elles ont jamais vécu avec un méchant un vrai. en fait les filles, elles s’imaginent que le mec est un gros caca agressif et chiant et jaloux et insaisissable etc CAR il souffre intérieurement et qu’il n’a pas trouvé la bonne compagne, et qu’elles, elles vont le soigner. Alors 3 choses: 1) il faut relire d’urgence le deuxième sexe de Momone de Beauvoir (surtout le 2e tome) 2) c’est vraiment la pire erreur de la terre de penser qu’on peut soigner quelqu’un par amour. Les gens ne changent JAMAIS. On ne sort pas avec quelqu’un pour essuyer des coups et faire l’infirmière 3) désolée du cliché mais c’est vrai: les filles qui se mettent avec des bad boys, bah ça se finit quasi toujours en violences conjugales et mariages ratés sur base de trucs gravos et de « je ne peux pas partir car j’ai passé tellement de temps à colmater cette relation / si je pars il fera des trucs pires / ma vie est un enfer mais je peux rien changer vous pouvez pas comprendre »
    Bref je trouve ça trop malsain, limite j’ai envie de leur dire, à ces filles: allez vivre dans des familles où le père est un bad boy, vous allez vite revenir au galop en demandant à gorge déployée, du CALME, de L’AMOUR et de la GENTILLESSE.
    Par conséquent ma petite philosophie de vie c’est: on m’insulte, je me casse, on me manque de respect, je me casse, on me fait des petits jeux à la con du genre je fais semblant de pas être attaché à toi pour mettre des délais et créer du piment, je me casse.
    b) après il y a le corolaire « mec gentil mais qui lui aussi a des problème ». Lui en général tu peux rien lui dire car il fait que des actes qui en soit sont labellisés « gentils » (mais qui en fait sont super pesants je trouve) du genre: payer pour toi au restau, te tenir la porte en toutes circonstances, de couvrir de compliments et de cadeaux culcul type fleurs chocolats, retenir les moindres détails de ta vie. Le mec trop gentil passe son temps à dire que tu es l’étoile de sa vie et que lui, bah c’est un gros caca mou écrasé, ouin mais que fais tu toi créature sublime avec un tel ver de terre? Et ça c’est trop LA technique de fourbe car en disant ça il sait que par politesse tu es obligée de lui répondre: « mais non, tu n’es pas un ver de terre ».
    Le point commun entre le bad boy et le trop gentil? Mine de rien ils ramènent tout à eux, ils sont super égocentriques. Ces gens te pomperont toute énergie vitale avant que tu n’aies eu le temps de dire ouf.

    Bon voilà c’était la fin de mon brâme. La conclusion: oui comme toi j’apprécie les gens sincèrement gentils (ceux qui te donnent gratuitement sans rien espérer en retour). Ils sont rares. C’est pourquoi c’est assez magiques d’en trouver je trouve 🙂

    J'aime

    • Ahah je me suis trop fendu la poire en lisant ton commentaire !
      Je suis absolument d’accord avec toi sur le fait de pouvoir changer les gens. Ca n’existe pas, ce n’est pas possible. Point barre. Personne n’en est « capable », ce n’est pas une histoire de volonté ou de travail. Aussi d’accord avec le « […] je me casse ». Pas la peine de perdre son temps. Oui parfois ça doit être hard mais il faut aussi faire la part des choses quoi…
      La créature sublime/ver de terre non mais grave, trop drôle !!
      Moi ça m’insupporte autant les gens qui se la pètent que les gens qui sont tout le temps à te dire parole d’évangile à ce que tu dis pour être gentil. Ca ne marche pas comme ça !
      Merci pour ton commentaire (faut que je lise Beauvoir moi maintenant).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :