Ok. Je crois que j’ai peur de grandir…

Oh la vache… Je suis désolée de t’avoir laissé sans nouvelles. J’aime pas ça. J’ai fais plein de trucs. J’ai plein de choses à te raconter sauf que j’ai toujours un truc à faire, c’est ridicule.

J’avais écris cet article il y a deux mois. J’osais pas le publier parce que c’était super mélodramatique et ridicule. J’ai appris il y a peu qu’être ridicule pouvait être utile parfois. Je me dis, que, peut être ça servira aux plus jeunes de voir qu’on peut galérer et penser de manière totalement différente en grandissant un peu. Même en quelques semaines. Grace à des gens, grâce à des expériences.

Alors oui, j’ai encore un peu peur de grandir. Mais punaise qu’est ce que c’est excitant à la fois. Je te laisse lire tout ça. Je pars à Paris quelques jours et je vais t’écrire. Parce que -bizarrement- j’aurais moins de distractions. Et demain, il y aura une playlist ! (tu m’as grave manqué, je répond aux commentaires les prochains jours. Trois ans après la bataille, oui, mais ça me fait vraiment plaisir d’avoir votre avis, c’est génial merci 😉 )

Enfin peur de grandir, j’ai pas non plus le syndrome de Peter Pan…

Juste, je vais faire 20 ans cet été et même si ça te parait carrément ridicule toi qui galère avec la peur d’avoir trente ans ou 50 ans, oui je ne suis pas emballée.

Depuis que je suis au primaire, je vois cet âge comme L’AGE tu vois. Beaucoup de gens étaient hyper excités à l’idée d’avoir 18 ans ou 21 ans quand j’étais petite, mais moi avoir 20 ans c’était du sérieux, toute une affaire. Je ne sais pas si c’était une histoire de passer des chiffres avec le 1 aux chiffres avec le 2 devant (on dit changer de dizaine maud) mais je trouvais ça excitant et je n’attendais qu’une chose c’est que ma soeur ait 20 ans pour savoir. Bon il se trouve que pour elle 20 ans ça ne signifiait pas grand chose, c’était plutôt ses 21 ans qui l’intéressait donc en fin de compte le jour où c’est arrivé j’avais déjà beaucoup grandi et vu que ça ne voulait rien dire pour elle, alors ça ne dirait rien pour moi non plus.

Aujourd’hui c’est autre chose. J’ai la trouille.

Déjà parce que je m’étais dis que 20 ans ce serait important et que finalement ça ne le sera pas. Tout le monde s’en fout de tes 20 ans. Pour les gens plus âgés c’est juste la jeunesse promise donc ils t’envient ou bien te disent que tu as tout le temps de devenir qui tu veux être (Vrai mais aussi faux. Je déteste quand on me dit ça parce qu’on me le dit depuis mes 14/15 ans et en 5/6 ans je peux te dire que je suis loin de savoir et d’avoir tout résolu). Du coup j’ai l’impression de n’avoir encore rien construit dans ma vie, et tu me diras, ma cocotte c’est de ta faute et tu auras bien raison. J’avoue que de voir des gens réussir et être épanouis de plus en plus jeunes dans la vie (maintenant ça devient hyper fréquent, pression supplémentaire bonjour)  ne me font pas dire que je suis une raté mais plutôt que je ne suis pas spéciale. Avant tu devais avoir toutes les cartes en main à 30 ans. Maintenant à trente ans j’ai l’impression que t’es soit périmé soit censé avoir ton entreprise.

Et je ne parle pas que de profession, j’avais fais un carnet avec des cibles à atteindre pour -cette fois ci- mes 21 ans. Surtout sur le caractère et des buts personnels/émotionnels et même si j’ai évolué, j’ai davantage le sentiment d’avoir grandi que d’avoir marché sur la lune. Je crois que mon problème principal est que j’ai l’impression d’être dans un état d’entre deux, dans l’attente, depuis, trop longtemps. Inutile de dire que même si j’ai une apparition divine un jour, ça ne changera pas ma vie. Je crois que je ne sais juste pas comment faire. Dis, comment on grandit en fait ?

La deuxième c’est que 20 ans c’est le décès de l’adolescence. Désolé de paraître gamine ou immature mais j’ai pas envie d’être adulte, pas encore du moins. Ce n’est pas que j’ai peur de ne plus m’amuser, de ne plus pouvoir faire des choses comme m’enfiler des gâteaux devant un film bidon sans culpabiliser ou bien de ne plus être capable de prendre des décisions stupides d’adolescent. Parce qu’en soit je me sens plutôt comme une vieille entité la plupart du temps qu’une ado qui a envie de déconner. Mais j’ai peur des responsabilités dont je ne sais pas quoi faire, peur de ne plus voir ma famille, d’être montrée du doigt parce que je suis célibataire ou d’être coupée de mes instincts par décision de sécurité et d’envie de normalité.

J’ai encore quelques années devant moi d’après le schéma des études « classiques » avant d’être autonome et lâchée dans la nature mais quoi 5 ans c’est hyper proche non ? Je me souviens comme si c’était hier de mes cours de 3ème alors que c’était il y a 6 ans, de ce que les profs me disaient, des leçons qu’ils nous ont donné, et qui d’ailleurs n’ont pas vraiment changé. Alors pourquoi ça ne serait pas la même chose dans quelques années ? Sachant que de toute ma scolarité je n’ai connu que quelques heures d’illumination. Les cours au collège et au lycée ne m’ont jamais rien appris sur moi même et comment avoir confiance en moi. J’ai du me débrouiller toute seule. Le théâtre m’a un peu aidée. De voyager aussi. Les profs ne s’intéressent jamais à autre chose que ton attitude et tes notes. Avec tous les élèves qu’ils ont chaque année, je suis sure qu’ils n’ont jamais vu que leur surface. Peut être quelques chanceux et élèves brillants ont pu avoir une conversation intéressante. J’ai béni ma prof de français de troisième quand elle nous a fait faire des autobiographies. J’avais l’impression de ne pas être seulement une élève de plus, cahiers ouverts, polie, qui ne bronchait pas et essayer de ramener des bonnes notes à la maison.

C’est peut être étrange pour toi, mais à bientôt 20 ans, je n’ai pas l’impression d’avoir connu des gens qui m’ont fait rêver. Des gens pour qui j’aurais envie de me démener. Des gens qui ont un vrai impact sur ma manière de voir, de vivre. J’ai plein d’inspirations différentes, notamment de gens que je n’ai jamais rencontré mais aucun n’a vraiment été un game changer. Je sais par contre que je prend trop d’importance sur les autres, qu’ils ne devraient pas avoir autant d’importance pour moi. Je suis un paradoxe total puisque je suis introvertie et plutôt casanière mais dans un sens être coupée des autres c’est dur pour moi. J’ai besoin des autres. Et les gens qui ont vraiment compté pour moi ne prennent même pas tous les doigts d’une de mes mains.

Parfois je me dis aussi que les études c’est un merveilleux moyen d’échanger mais qu’il n’y a jamais de place pour la surprise, l’aventure ou les rencontres inattendues. Non je n’ai pas envie d’être Indiana Jones ou un superhéro Marvel, mais j’ai envie de pouvoir reposer sur moi même si ça va mal, d’avoir assez de ressources et d’ambition pour ne pas être juste la fille avec qui on a passé plusieurs années en cours. Comme ça t’as l’impression que je recherche l’attention et que c’est malsain et peut être que finalement c’est juste ça. Moi je vois ça comme si j’avais l’opportunité d’avoir des relations spéciales et que je refuse de me complaire à des relations superficielles. J’ai envie de connexion. Pour moi c’est une des plus belles choses (ouais c’est bon sort les violons qu’on en finisse) et je ne veux pas que ça me passe sous le nez.

J’ai aussi le souvenir de moi plus jeune, et  je sais que j’ai perdu énormément d’instinct et de tendresse, et j’ai peur d’en perdre davantage plus tard.

Voilà, je crois que c’est pour ça que je ne veux pas grandir et dire que oui salut, Maud, j’ai 20 ans. Laisse moi pleurer. Après ça j’essayerais de me démmerder avec mon brouillard et on verra bien j’imagine.

PS: Désolé pour cette explosion d’amertume…

PS post deux mois: J’ai presque 20 ans (la semaine prochaine) et…ça va ahahah.

Oh ! Et au passage aujourd’hui, à la veille de mes 20 ans j’ai reçu un courrier pour ma retraite. VDM. Après mon père en a rajouté une couche : « non mais ça parait bizarre mais il va falloir que tu fasses un dossier retraite » Pardon ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :