Hi folks

 

Déjà, je tiens à dire de laisser tomber mes promesses de posts parce que c’est vraiment n’importe quoi et que c’est pas très sympa. De deux, on verra ce que je ferai (je ferme mon blog, je poste une fois tous les cinquante trois ans ou bien je fais quelque chose de bien ?) pff bref.

Ces derniers jours, j’ai eu plusieurs « aha moments » comme les américains appellent ça. Mais pour des trucs à deux balles, parce que j’aime bien planifier des trucs de ma vie pour deux mois et puis après ça me saoule alors j’en trouve d’autres.

Déjà, j’ai binge watché beaucoup de séries. En gros j’attends la suite de Scream Queens, Togetherness, How to get away with murder, American Horror Story, The Affair, et Younger.

Bon je vous ai déjà parlé de certaines mais sinon, Younger c’est une série où une mère de 40 ans, divorcée, se fait passer pour une nana de 26 ans pour être embauchée dans le monde de l’édition. Alors ça évoque la génération millenial, le renouveau constant pour mentir et réussir à se faire passer pour une personne qu’on était MAIS à une époque différente. C’est à dire qu’on a de l’expérience mais on doit nier que l’on en a. Et on doit se réinventer socialement, sexuellement, générationnellement et savoir dans quel milieu on veut finalement appartenir. Excepté que l’un rattrape l’autre et que si l’on en cache un trop profond il refera surface de manière insidieuse. Franchement d’un point de vue cinématographique c’est pas le même niveau que d’autres séries mais pour le reste j’adore.

How to get away with murder c’est top, quand, comme moi tu aimes les enquêtes et les gens qui ont pété un boulon. Euh sérieux, c’est ce qui fait toute série une bonne série, d’avoir un personnage qui est torturé (psychiquement hein).

Et the Affair c’est principalement la mise en scène qui me plait. Evidemment, le titre parle de lui même, deux couples, un écrivain, et une fille à papa qui vit principalement sur la fortune de ses parents, avec quatre enfants. De l’autre côté un couple qui a perdu un enfant jeune, essaye de se reconstruire en vain. La femme est serveuse dans une petite ville balnéaire où débarque familles riches en vacances. Chaque épisode est scindé en deux, la première partie, c’est le point de vue de l’homme, Noah, l’écrivain, et la deuxième partie de la femme, Alison. Et on voit à quel point les deux cotés diffèrent complètement. Que chaque personne a sa version des faits et c’est ça qui est intéressant.

 

Bon le jour où ils feront des trailers du même niveau que les séries par contre on y est pas encore.

Du coup, là j’hésite à voir un « classique » que je n’ai encore jamais vu (alors là ça va prendre parti dans un cas comme d’un autre), à savoir Sex and the City. Euh ouais. Je vais voir. Je pense que c’est mieux que les films en tout cas.

Au final en ce moment je sais pas pourquoi, mais j’ai pas envie de voir des vieux trucs (la fille qui se contredit en deux phrases). Tout simplement parce que je suis à la « recherche » de films/séries/livres de ma génération. Autrement dit je fais un pauvre essai à capter et essayer de vivre dans mon temps et ne pas rester dans le passé. Je crois, bizarrement que j’ai envie de comprendre comment on est réellement ma génération et de savoir ce que sont nos points d’appui et de référence ? Ca parait peut être stupide je sais mais j’arrive pas à me dire si je ne comprends pas tout, si tout le monde ne peux pas être connecté aux mêmes choses comme je le crois ou bien si c’est simplement que je me suis détachée d’un truc social qui fait que je me sens hors catégorie maintenant. Et que j’observe davantage que je ne vis ma génération. Est ce que j’en suis sortie maintenant que je me dis que j’aspire vers d’autres choses qui ont leur propre entité ou bien c’est juste que beaucoup de classiques de mes « pairs » n’ont pas été les miens ? Est ce que je suis hors jeu ou juste que mes centres d’intérêt, bien que les mêmes que les autres dans l’absolu ne se portent pas vers les mêmes choses ? Au final je ne sais pas si je suis toujours dans le game et que j’ai des soupçons ou si je m’auto persuade que je suis déjà vieille et aime des trucs de trentenaires alors que c’est une réaction tout à fait débile et que j’ai seulement un caractère différent, comme tout le monde et que je m’en fais un monde qui n’a pas lieu d’être.

J’ai aussi vu la série Cooked sur Netflix de l’ipad de ma mommy vu qu’elle est en vacances chez ma soeur et moi. J’en avais pas entendu parlé, mais ma maman c’est le genre à ramener des trucs à manger qu’on aime, des articles découpés sur des sujets qui nous intéresse ou bien qui nous intéressait avant mais on a pas le courage de lui dire que maintenant on s’en bats les steaks, et aussi des idées de trucs à faire/regarder.
Donc elle me l’a conseillé et y’a seulement quatre épisodes dans la saison 1. Please saison 2 !! Je crois que c’est seulement sur Netflix et ça c’est tout pourri parce que si j’avais pas ma mère je l’aurais pas regardé. Netflix en soi c’est cool. Payer des bons réals pour faire des super séries (oui parce que soyons honnêtes, personne ne regarde des films sur Netflix #généralités), ne pas avoir de pubs, avoir toujours une version vo (amen) et reprendre tes épisodes à la seconde près où tu t’es arrêté. Comme ça c’est de la bombe. Sauf que le problème qui fait que personne de mon âge ne s’embêtera à acheter Netflix, même si le streaming c’est chiant, c’est qu’on aura toujours plus de choix de séries ailleurs (encore ça ça passe) mais c’est surtout que personne ne va attendre pour voir la suite d’une série sur Netflix alors qu’elle est déjà depuis longtemps sur internet. Alors ouais c’est pas cool le streaming, mais à partir du moment où on vit en France et qu’on a toutes les séries soixante trois ans plus tard, c’est complètement débile d’attendre encore dix ans de l’avoir sur une plateforme correcte. Et honnêtement me parle pas de la télé, parce que ma génération va de moins en moins investir dans une télé. Ce sera grandement probable que tout le monde aura une télé. Mais dis moi pour quoi faire ? Pour jouer à la psp, à la wii ou sega si on est hype et nostalgique et regarder des trucs sur internet via un cable pratique donc j’ai oublié le nom. Ca servira d’écran, pas de télé. Demande à n’importe quelle personne de 20 ans et moins si la télé nous parait enviable. La réponse est et sera toujours NON. A moins que la télé se mette à faire autre chose que maintenant. Moi le seul truc de la télé que j’aime bien c’est Arte. Mais je peux regarder ça sur un autre médium. C’es tout. Sinon je suis ni élévée dans une famille où on m’as habituée à regarder du reality show, ni une américaine qui a un guilty pleasure à regarder la famille Kardashian. Donc à partir de ce moment là vu que les infos on peut les trouver partout et que le reste équivaut au néant du divertissement pour moi, je resterai avec Youtube, Arte parfois, des blogs, des livres (plus ça va plus j’aime, j’aurais jamais pensé dire ça il y a quelques années), des films et des séries, le cinéma et des divertissements culturels qui impliquent un théâtre. Je sais pas trop pourquoi mais personnellement j’ai jamais aimé la télé. Depuis que je suis petite, même quand l’ordinateur était plutôt tout pété (enfin Adibou c’était plutôt cool), à part pour regarder midi les zouzous, des reportages sur les félins et les insectes et faire tout mon possible pour m’intéresser aux infos le soir pour me coucher le plus tard possible coûte que coûte, même si ça n’avait aucun intérêt pour moi, ça m’a toujours paru assez nul.

Cette digression de l’enfer, argh. Donc Cooked, c’est une série basée sur le livre du même nom de Michael Pollan. Pour faire court c’est un peu, reviens à la base, comme ta grand mère cuisinait, en te basant sur les traditions, la culture que ta famille t’as donnée et cuisine des aliments vrais. Je suis la plus grosse foodie jamais créée. J’adore manger, mes parents (ma mère et ma grand mère parce que mon père à part les barbeuc voilà ahah) ont toujours cuisiné, en allant au marché, chez le boucher et le poissonnier. J’étais pas du tout dans le genre de famille pas d’OGM, hippie power on va acheter des graines et au magasin bio (le bio c’est moi qui essaye de les y mettre pour ce qu’ils n’achètent pas local). Mais j’étais dans le genre de famille, on mange des produits de très bonne qualité, de la région, de producteurs qui ont des produits tops. Et on a pas toujours mangé « sain » comme maintenant on en parle (vade retro satanas les céréales raffinés c’était pas dans notre esprit), mais on a toujours mangé très équilibré, de saison, ma mère a toujours cuisiné et on était pas étrangers aux légumes. Et je pense qu’en grande partie c’était parce qu’on a toujours aimé la bonne cuisine, on a été habituées ma soeur et moi à aller dans des restaurants next level, à voyager et découvrir des nouveaux goûts. On était tout simplement curieux et un peu snob on va pas se mentir. Pour plusieurs choses, dont la cuisine, on a découvert tout avant tout le monde. La fureur des sushis ça nous passait complètement au dessus de la tête parce qu’on  en mangeait déjà depuis des années avant que ce soit à la mode, la nourriture Coréenne qui monte on était là whatever on a vécu en Corée, c’est cool mais on connaissait déjà. Donc on était pas du tout blazés, mais un brin moqueurs parce qu’on était déjà à la tendance suivante. C’est comme moi qui me suis penchée sur la nourriture bio, vegan et saine bien avant que tous les instagram en soient remplis. Et après avoir compris que ce n’était pas fait pour moi (le veganisme pas le bio) j’avais un sourire en coin quand je voyais des gens s’extasier sur les jus verts et le quinoa.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Donc tout ça pour dire que, au final ces reportages de cette série entre autre, moi qui demande toujours à ma grand mère ce qu’elle mange parce qu’elle est en très bonne santé et est hors de cette folie de la nourriture, le fait que je ne sois jamais malade.. Tout ça me fait dire que parfois je prend ces nouvelles modes beaucoup trop à coeur, et je sais que j’adore tester des nouveaux trucs et que c’est pas près de s’arrêter, mais non comme je vous en avait parlé j’ai pas besoin d’arrêter le gluten ou de supprimer toute une catégorie d’aliments. Tout simplement parce que je me prends beaucoup trop la tête pour rien. Et qu’au final ça ne change rien à ma santé. J’ai toujours été en très bonne santé (lion et O+ qu’est ce que tu crois ça fait bon ménage ahah) et parfois il faut se rendre à l’évidence et retrouver un peu de bon sens. C’est à dire, ne pas regarder comment les autres mangent (sauf si c’est pour trouver de l’inspiration en cuisine), écouter son corps: si y’a un truc qui te fait pas te sentir bien, réduit le; ou encore si on déteste le goût de quelque chose, pourquoi continuer à en manger, je pense qu’il y a une raison pour laquelle on se tourne vers des types d’aliments différents. Tu préfères manger de la viande, du poisson ou des légumineuses ? Mange celui que tu préfères ! Je veux ne suivre qu’une règle à présent. Manger seulement ce que j’aime (je dis aussi ça parce que j’ai très peu d’aliments que je n’aime pas donc dans tous les cas je mange varié), en quantité raisonnable, cuisiner des vrais aliments (c’est mille fois meilleur et c’est gratifiant) et si je veux manger de la glace, des cookies et de la tarte pour diner comme dit dans la série je le ferai (mais je devrais le cuisiner moi même -bon sauf la glace faut pas déconner non plus-). En gros avoir du bon sens. Toujours avoir un frigo rempli pour ne pas acheter des trucs degueu pour la santé, poser des questions aux producteurs si on veut (c’est nous l’acheteur et on peut exiger ce que l’on veut, il suffit de trouver l’endroit qui nous correspond après tout). Et puis aussi, arrêter de se juger et de juger les autres pour ce qu’ils mangent, parce qu’il n’y a rien de plus personnel que l’alimentation. Et qu’on a tous des besoins et des envies différentes. Donc fais ce qu’il y a de mieux pour toi, doit être notre mantra à tous, en ajoutant  un peu de respect !

Et juste pour rigoler j’ai fais une liste (j’adoooore les listes) de trucs que j’aime/j’aime pas manger. J’ai trouvé ça super fun. #howsadismylife

Sinon dans le reportage le mec fait son pain, et peut être pas à chaque fois, mais ça m’a donné envie. Si vous connaissez des bouquins cool sur la question je prend ! Au wwoofing en Angleterre on en faisait et j’adore cuisiner alors (un jour quand je serai vieille je veux ouvrir un salon de thé avec plein de gâteaux et de petits déj déments).

Bon mon post était chelou mais bon.. A la prochaine ! Peut être que je parlerai de films, de journaux intimes et d’idoles allez.

PSst ! Toi tu regardes quoi et tu manges quoi chez toi ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :