Ma quête

Cet article est un peu TMI sur les bords. Perso je suis une méga friande de détails perso mais chacun sa tasse de thé.

J’ai toujours été cette rêveuse avec plein d’idéaux, des listes de « goals » et qui adore trouver de nouvelles routines qui durent deux semaines et quatre jours.
J’ai aussi toujours été un peu (parfois beaucoup) passive, avec une peur (même si une forte envie) de nouveau et de me planter. Le problème c’est que j’ai compris que sans changement tu te plantes forcément aussi parce que ta vie est d’un ennui incommensurable. Et il s’avère aussi que moi personnellement j’ai l’impression de gâcher mon temps. De trois, j’ai aussi admis que pour mon caractère j’avais besoin de lâcher-prise dans certains domaines, et de masse de structure dans d’autres.

En ce moment je suis très très attachée aux principes du minimalisme mais pas n’importe lequel. Moi j’aime celui de The Minimalists. C’est à dire, tu me diras ?
Si tu connais pas ce sont deux mecs, qui en gros bossaient depuis très jeunes, ont gravi les échelons dans leur société, gagnaient un max mais étaient endettés (tous les américains sont mega endettés hyper jeunes c’est flippant), et étaient hyper misérables. Ils essayaient de comprendre pourquoi parce qu’à priori ils avaient toutes les clés du « rêve américain »(grosse baraque, gros salaire, notoriété dans leur milieu). Un des deux a fait un truc qui apparemment marchait, ah tiens c’est quoi ? Le minimalisme ? L’autre s’y est mis et ils ont embarqués dans cette aventure. Salut la méga vulgarisation du sujet.
Pourquoi je les aime bien. Leur truc, c’est de dire: tout ce qui est superflu, n’ajoute pas quelque chose de positif à ta vie, est parasite, tu t’en débarrasses ou le reconsidères. Et dans l’autre sens de faire de la place pour les choses vraiment importantes. Je préfère vous laisser jeter un coup d’oeil à leurs articles plus en détail parce que sinon j’y suis jusqu’à demain. Mais ils sont pas comme certains à dire jetez tout et puis après t’es tranquille. Ils sont minimalistes ET intelligents.

Bref. En ce moment je reconsidère beaucoup ma vie au quotidien. Je suis du genre à beaucoup trop réfléchir et à pas beaucoup agir, donc c’est un peu pour ça que j’en parle ici, pour essayer de lancer quelque chose.

Dans ma vie, j’ai jamais eu du mal à jeter, à m’écarter de nuisances. J’ai toujours évité les choses qui me feraient du mal. Je suis plutôt lucide. La phase ‘j’aime les bad boys’ je l’ai jamais eu par exemple parce que je savais que ça mènerai nulle part. A part peut-être aux urgences des coeurs brisés (omg la niaiserie), et si tentant que ça peut paraître j’ai toujours préféré me protéger et rechercher des gens positifs à mettre dans mon entourage. J’ai jamais eu peur d’être seule non plus, c’est pour ça que je n’ai pas eu de copain avant mes 19 ans (chose dont je suis très contente parce que j’étais assez mature et du coup je savais ce que je voulais d’une relation), mais c’est aussi pour ça que je ne me suis pas poussée pour avoir de vrais amis après le lycée -pas de relations superficielles- ces dernières années (chose que je regrette, quand je vois mon mec et ses potes je suis méga jelly aka jalouse pour les non nerds).

Bref tout ça pour dire. J’aimerais éliminer ce qui ne me sert pas dans ma vie: relations, mauvaises habitudes, certaines idées. Pour laisser plus de place à ce qui m’importe vraiment et qui au lieu de me faire stagner me fera évoluer pour être dans un état d’esprit et une place dans ma vie plus confortable et dont je serais fière.
Je suis un peu une slow learner. J’ai besoin de décortiquer avant de bien comprendre les enjeux et de démarrer de nouvelles choses. Donc dans un sens je vais pas y aller en mode Casey Neistat de la productivité faut pas rêver. Mais le but c’est d’arrêter de ramer et de créer des excuses ou habitudes pour se dédouaner de ce qu’il faut changer. Un entre deux quoi.

Déjà avant de trouver une méthode, je vais énoncer ce qui, pour moi, est important et que je veux intégrer, et ce que je veux éliminer.

Mes problèmes sont simples. J’en ai pas beaucoup mais ils sont méga ancrés et liés donc c’est un peu chaud patate de détruire les fondations. Ca se résume au trio gagnant:

  • La passivité (excuses pour ne pas sortir, excuses pour ne pas faire plus de sport, excuses pour ne pas régler les choses urgentes..procrastination à son maximum)
  • La peur (je n’ai jamais fais…que va-t-il se passer si j’essaye, je n’ai pas fais…je risque ça, si je ne fais pas…avant telle date I’m fucked)
  • La culpabilité (j’ai pas bossé ce truc je suis trop bête, vu que j’ai pas fais cette chose pénible je ne peux pas m’amuser sinon je me sentirais pas bien..)

En gros il faut que je me force à faire quelque chose parce que si je ne le fais pas je suis encore plus stressée que d’habitude. Et cercle vicieux.

Ce qui est important pour moi:

  • La culture (ce que je préfère sont les livres et le cinéma)
    Aucun effort pour ces deux, j’adore. Si j’ai des sous je vais au cinéma et j’achète mes livres, sinon je vais à la bibliothèque et je regarde des films sur internet.
  • Passer du temps dehors (ça me déstresse, et j’aime bien me balader pour réfléchir et j’adore aller dans la nature -surtout la forêt mais j’essaye d’éviter de me faire trucider aussi-)
    En ville c’est parfois un peu le challenge. Aller dehors pour être dans les rues commerçantes c’est relou. Quand je suis chez mon copain à La Rochelle je peux aller au port et ça me plaît beaucoup ou on peut prendre sa voiture pour aller à l’Ile de Ré ou près de la mer pas loin.
  • Faire du sport (j’en ai besoin parce que sinon j’ai mal aux genoux/dos et encore une fois je stresse beaucoup)
    Par contre je ne peux pas faire un sport que j’aime pas sur la durée donc je suis un peu exigeante et j’ai besoin d’avoir un vrai cours pour me motiver. J’adore le yoga et le pilates. J’aimerais bien essayer de refaire un art martial et j’adore danser pour le fun.
  • Cuisiner (j’adore manger, j’adore cuisiner, CQFD)
  • Voyager (j’ai énormément voyagé avec mes parents, un petit peu toute seule, la seule chose qui m’empêche de ne pas le faire c’est de ne pas travailler pour avoir des sous de côté, allez au boulot !)
  • Passer du temps avec ses proches et rencontrer de nouvelles personnes/établir des vraies connexions (je passe toujours de super moments avec mon copain et sa famille par exemple). Arrêter de dire non par peur aussi.
    Ca devient plus facile d’être à l’aise mais ça ne l’a pas toujours été. J’ai besoin d’un peu de temps parfois. C’est pour ça que j’aimerais essayer un peu plus pour avoir des relations sympas avec des gens et pas quelque chose de très superficiel.
  • Dans la même veine, parler davantage, plus m’ouvrir.
    Parfois je garde tout pour moi pour ne pas gêner les gens et essayer de régler mes problèmes toute seule, mais savoir demander de l’aide sert à changer et aussi à passer à autre chose. Aka la dédramatisation.
  • Niveau superficiel mais néanmoins pas négligeable. Quand je suis mieux dans ma peau (ma peau littéralement, mon corps/apparence) j’ai plus confiance en moi. C’est con mais quand je suis au mieux de moi même je me sens plus accomplie et ça me libère pour penser à des choses plus importantes.
  • Et dernière chose. J’ai toujours beaucoup admiré le cinéma et les actrices, j’ai toujours gardé ça pour moi mais je pense que c’est quelque chose de très important à mes yeux: un jour je veux jouer dans un fucking film. A méditer. Et à essayer surtout ahah.

Je commence à petit à petit trouver « gentiment » des solutions. Vu que ce post est déjà trop long je vous parle de la suite d’ici peu.
Bisous ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :