Reset

J’ai toujours eu de bonnes intentions pour essayer de m’améliorer, sans jamais vraiment agir proprement dessus. J’arrive à un stade où je me dis « enough is enough » !
Je commence à comprendre ce qui fonctionne, ce qui est superflu et irréaliste et aussi que je manque cruellement d’organisation.

En essayant de voir où étaient mes problèmes je regardais beaucoup de choses, faisais directement des changements drastiques qui évidemment ne tenaient pas et finissais par me dire que j’étais incapable et que je ne verrais pas le bout du tunnel.

J’ai déjà mis les choses à plat, en sachant à peu près ce qui était important pour moi et ce qui ne servait à rien, et maintenant il me faut un plan d’attaque.

Je ne sais pas pour les autres qui galèrent comme moi à combattre procrastination et quelques mauvaises habitudes persistantes, mais je crois que le plus gros problème auquel je n’ai jamais prêté attention est de savoir ce que je voulais vraiment et d’en faire un plan détaillé. Vouloir changer ses habitudes sans avoir des techniques précises et des étapes pour y arriver, (ou ne pas savoir ce qu’est notre but), revient un peu à vouloir faire du sport sans avoir un programme quand on est un newbie et qu’on a pas de prof.

Plus ça va, avec tout le contenu qui innonde internet sur le sujet plus on a des milliards de techniques qui nous sont proposées. Certaines complètement irréalisables, certaines efficaces et d’autres qui sont simplement pas faites pour nous. Ca devient difficile de savoir comment s’y prendre.

Pour ma part j’aime beaucoup être guidée. Mais contradictoirement il me faut un peu de marge pour que ça n’envahisse pas ma journée et/ou que ce ne soit pas compliqué pour rien.
Je suis très vite ennuyée et j’ai besoin d’un peu de stimulation. En gros clarté et facilité sont mes maîtres mots.

On entend tout le monde donner sa routine du matin, certaines nous faisant passer pour des mega larves (quoi méditation, plat complet et sport tout ça avant de prendre sa douche ?), mais il y a quelque chose de vrai dans le principe de bien démarrer sa matinée pour nous donner un exemple positif pour le restant de la journée.

J’ai essayé de faire du sport le matin, perso je peux pas. Du moins pas pour l’instant. J’adore faire du sport avec un prof en fin d’après midi ou en début de soirée pour décompresser de la journée, mais faire des exercices toute seule (même si beaucoup plus cheap) j’ai pas la foi.

Méditer, pour l’instant j’en ai pas tiré grand chose. J’avais essayé l’application Headspace et avait beaucoup aimé. Trois mois plus tard j’en avais marre parce que ça me stressait si j’avais oublié de le faire, et ça me paraissait pas naturel et en accord avec ce que j’aime. J’avais l’impression de le faire parce que c’était supposé m’aider et être magique mais sans avoir de réel plaisir au moment même.

J’ai toujours entendu dire qu’on ne pouvait pas s’atteler à plusieurs choses en même temps. Et je crois que c’est vrai pour beaucoup de monde mais je suis quelqu’un qui aime bien plonger tête la première dans les choses (à l’époque où j’ai essayé d’être vegan je suis passée en l’espace d’une semaine d’omnivore à végétalienne et quelques mois plus tard j’étais full vegan avec toutes les clés en main. Bon après c’était plus ce que je voulais (ça a duré 2 ans) donc j’ai fais demi tour ahah mais ça c’est un autre sujet).
Mais attention, il faut faire la différence entre y aller à fond et connaître ses limites. Avoir des bases qu’on veut tout le temps respecter ? Ok mais il faut quelque chose de simple et tenable. Ne pas négocier ses intentions et toujours vouloir la meilleure version de soi même ? Un peu irréaliste. Il est temps de savoir se donner un pallier de satisfaction assez raisonnable à atteindre et ne pas vouloir que le meilleur de soi même, parce qu’on finira bien par baisser sa garde un jour.

Alors, qu’est ce que je compte faire.
D’abord arrêter de penser que tout va se mettre en place en deux mois et que je serai un être formidable et que ma vie va changer pour le meilleur parce que je mangerai mieux et patati patata. Je vais tomber mais c’est pas grave.
Ce que je veux vraiment changer contrairement à précédemment, c’est de me dire que je peux me planter, mais que je n’ai pas le droit de tout lâcher. Je vise d’avoir un fil rouge auquel je peux me rattacher si je ne sais plus où j’en suis. Mon problème c’est de savoir garder une continuité. Et c’est pour ça qu’avoir une bonne méthode adaptée à chacun c’est ça qu’on cherche. Ca sert à rien de faire comme moi avant càd chercher tous les problèmes qu’on a et tous les moyens de pouvoir les résoudre. Une seule solution simple et efficace est tout ce dont on a besoin.

J’ai décidé de deux choses. Premièrement « quoi qu’il arrive » je m’assure de bien commencer ma journée. Et si jamais je fais n’importe quoi, le lendemain je remonte en selle sans me poser de questions, me sentir coupable et me dire que je ne suis pas capable.

Voilà quelques démarches qui feront partie de ma matinée:

  1. Me lever quand mon réveil sonne.
    Pour que ça marche pas de solution miracle, s’il faut je mets mon réveil loin de mon lit mais je me lève. En général le seul couac qui empêche ça c’est si on a pas eu assez de sommeil. Je sais pas vous mais si j’ai eu 8 heures de sommeil et que je me suis couchée pas trop tard j’ai jamais de problème à me réveiller. Donc pas si compliqué que ça.
  2.  Faire mon lit et boire de l’eau.
    Si je fais mon lit ça veut dire que je n’ai plus le droit de m’y recoucher (id est aussi de ne plus vouloir en sortir) et désormais je ne peux m’en servir que comme « canapé » (salut les étudiants lit-tout-en-un).
    Boire de l’eau c’est simple, ça me réveille et me fait sortir du sommeil instantanément donc après ça je peux passer à autre chose.
  3. Remplir le « Five Minute Journal ».
    J’en reparle juste après pour vous expliquer.
  4. Après avoir petit déjeuner et être douchée, je vais dehors marcher.
    Ca peut être dix minutes, que ce soit pour prendre l’air ou bien aller travailler.
    Ca c’est un peu ma méditation. J’ai toujours eu beaucoup d’effets positifs d’aller dehors. Surtout si c’est proche de la nature. Pour moi ça marche beaucoup mieux pour mon stress et me faire plaisir en même temps que n’importe quelle pratique spirituelle.

Hyper simple. Pas de « pas le droit de regarder Instagram » (j’adore regarder Instagram moi oh) ou « interdiction de faire ci ça ça ». Je crois qu’avant de retirer des choses nuisibles c’est bien aussi d’en intégrer des positives et de se dire: je peux faire ce que je veux, mais avant j’ai besoin de m’assurer d’avoir fait telle chose pour avoir ma conscience tranquille et d’être relaxé.

Se lever tôt et être prêt sans avoir eu à se presser, en faisant des choses pour soi et avoir une vision globale de sa journée ça me rassure beaucoup pour le reste de la journée à venir.

Alors le « Five Minute Journal » c’est quoi. Je viens à peine de rencontrer cet outil donc on verra si ça fonctionne pour moi. Je compte suivre deux principes. C’est la même boite qui fait ça. Le « Five Minute Journal » et le « Productivity Planner ».
Comme vous le savez déjà je suis un peu nerd sur les bords. J’aime les choses simples. Je suis pas du genre à m’encombrer. Je suis très douée pour garder que ce dont j’ai besoin.
Ma soeur elle est super productive et collectionne des montants ridicules de trucs. Moi c’est le contraire ahah.
A priori comme ça, j’aurais pu avoir l’impression qu’une méthode comme le fameux successful « Bullet Journal » serait génial pour planifier et get shit done. Mais à partir du moment où il faut fabriquer tout l’intérieur avec un simple carnet était, de un, pas assez sophistiqué pour mes goûts de princesse, de deux bien trop relou et chronophage, et de trois à part d’être une version glamorisée et rangée de mon appli Notes de mon Iphone ça allait pas trop m’aider.

J’ai besoin d’une technique. D’un step by step.
Et qu’encore une fois ce soit tellement simple que je sois capable de le refaire tous les jours.

D’où le « Five Minute Journal » (qu’on appellera FMJ) et le « Productivity Planner » (lui PP donc).
Le FMJ est comme son nom l’indique un journal qui prend cinq minutes. Le principe c’est de bien démarrer sa journée en établissant des intentions dans des entrées très simples. Et de la terminer en réfléchissant sur ce qui s’est passé et en tirer des conclusions. Et ce, de le faire tous les jours. Vu que c’est très simple et très rapide, l’habitude est facilement tenable et c’est très focus positivité et amélioration de soi. Et j’avoue que l’idée me convainc beaucoup. C’est déjà préparé, je suis pas à ce point flemmarde pour le faire, c’est sympa, structuré et très bien réalisé donc peut être un très bon outil pour s’améliorer.

Capture d_écran 2017-03-08 à 16.04.55

 

Ca c’est plus pour le développement personnel et donner un ton positif pour bien commencer sa journée (chose qui m’aide pour être plus productive après).

Ensuite j’avais besoin d’un outil pour me donner une méthode pour être plus productive et établir des choses à faire, planifier pour savoir où je vais et rendre des comptes.
Et ça je pense avoir un bon espoir avec le « Productivity planner » (très américain ahah).

Alors comment ça marche.

Tout d’abord il y a une première page pour plannifier sa semaine. Pour avoir une vue d’ensemble et savoir où on va et ce qu’il y a à faire.
Elle se compose d’une liste de cinq tâches les plus importantes à faire (quelles sont les tâches qui, si elles sont réalisées nous apporterons satisfaction dans notre productivité).
Ensuite une liste de choses secondaires et une liste de choses additionnelles.
Le principe à chaque fois est de se dire: si je fais les tâches importantes, je suis satisfais de mon travail (tant mieux si j’ai fais d’autres tâches de d’autres listes mais ce n’est pas forcément nécessaire). Et je ne peux m’atteler à la liste suivante que si j’ai antérieurement fait tout ce qu’il y a dans ma liste précédente.
Cette première méthode permet de vraiment faire ce qu’il y a de plus important en premier, de savoir où on va et d’avoir un sens des priorités (permet d’éviter le « je fais ça d’abord parce que c’est plus facile/marrant etc..).
En bas de page se trouve une ligne pour un engagement choisi pour la semaine.

Ensuite suivent les pages jour après jour, comme ci-dessous.

Capture d_écran 2017-03-08 à 16.10.47
On rentre la date, choisit la tâche du jour la plus importante, et les suivantes, secondaires et additionnelles (qui donc, sont faites seulement dans l’ordre, si on a fait celle d’avant).
Le but c’est de chaque jour faire des petites tâches dans des tranches de temps cours pour pouvoir accomplir des choses et progresser sans être submergé et perdu. C’est pour ça qu’on ne peut rentrer que 5 tâches (à priori on ne réussit qu’à faire bien de 3 à 5 tâches par jour donc c’est inutile d’être submergé si c’est pour mal les faire). Et de les prioriser pour avoir une structure et être sur d’avoir accompli ce qu’il était vraiment nécessaire de faire.

La deuxième méthode utilisée consiste en celle de Francesco Cirillo appelée la « technique Pomodoro ». Elle consiste à faire une tâche pendant 25 min, suivie de 5 min de pause.
Dans ce journal, on prend une tâche, on évalue en combien de pomodoro on pense qu’elle sera terminée (dans le carré de gauche sur le journal) par exemple 3 pomodoro donc trois tranches de 25 min avec entre chaque 5 min de pause. Apparemment c’est une très bonne méthode pour rester bien concentré. Moi ça me convient je pense parce que je suis très vite déconcentrée quand il s’agit d’étudier ou de faire des tâches type papiers etc, et 5 min de pause c’est pas assez pour être complètement déconnecté pour pouvoir revenir sur son travail. Quand on a finit une tâche on marque dans le carré de droite combien de temps on a réellement prit pour faire la tâche dite (pas trois mais deux pomodoro finalement par exemple, ce qui permet de savoir mieux ajuster par la suite). Et ensuite on peut descendre et passer à l’entrée suivante.
Il y a une entrée pour des notes (genre salut passer prendre mon copain à la gare et faire mes lessives).
Et enfin l’entrée de fin de page qui permet d’évaluer son travail de la journée pour pouvoir s’améliorer par la suite.

Une fois la semaine finit se trouve une page avec des questions sur la semaine pour évaluer et réfléchir sur son travail. Bref j’irai pas en détail là dessus. Mais ça doit être intéressant de savoir être honnête sur son travail, de trouver ce qui fonctionne ou pas.

Je pense que c’est une bonne technique parce que c’est simple: peu de tâches, priorité, séquences courtes pour être concentré et plannification et bonne gestion de son temps. A force on commence à prendre le coup et à mieux savoir plannifier ce qui veut dire cercle vertueux.
Le coup aussi de se dire qu’on doit être satisfait si on a pas fait toute la liste des 5 tâches si on a réussit à faire la tâche la plus importante je trouve ça très bien aussi. Ca permet d’être content de son travail et de ne pas trop se donner des attentes et d’être déçu si déjà on a réussi à avancer.

Ce qui est bien c’est que si on a pas envie d’acheter le journal et qu’on est motivés on peut le faire soi même. Personnellement je vais me le procurer parce que j’aime bien les choses jolies à regarder ça me motive davantage.

Post très long et explicatif mais parfois il faut savoir creuser un peu pour se faciliter la vie et avoir une direction. Je commence à comprendre ça, la direction c’est méga important.
On verra ce que ça donne mais ça me paraît très prometteur. Je vous en reparlerai pour savoir si ça m’a aidé ou pas.
En attendant de les avoir je vais essayer de copier un peu le mécanisme et pour le « Five Minute Journal » ils ont aussi une appli que je me suis procurée en attendant. Je vous tiens au courant aussi si je trouve ça intéressant.

J’ai beaucoup trop de choses dans ma tête et des notes partout sans forcément les concrétiser et parfois c’est bien d’avoir un espace ou on écrit vraiment les choses, on les a sous les yeux et on a plus trop le choix de ne pas les faire. C’est cohérent et réalisable.

Peut-être que je vous reparlerai de ces challenges hebdomadaires du « Five Minute Journal », je trouve ça une bonne idée de partager ça.

Voilà une méthode parmi tant d’autres, en espérant trouver des résultats et plus de positivité !

Salut les petits loups !

Un commentaire sur “Reset

  1. Ping : Point productivité | On the side

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :