Avoir une bonne relation amoureuse

 

Tous les jours, ou semaines, je suis confrontée à des personnes qui ont des gros problèmes de relations amoureuses. Je ne suis pas du tout une experte, et si vous voulez des conseils pour garder des amis, là je suis clairement pas la personne à appeler, mais j’ai toujours eu l’oeil pour ce qui fonctionnait et les situations dans lesquelles il était dangereux de se mettre en relations intimes. Je vais vous dire ce qui, je pense, emmène vers une bonne relation amoureuse.

De un, je suis une personne très lucide. J’ai très souvent une première impression qui colle avec la réalité et ça m’a beaucoup aidé. Je suis consciente que tout le monde n’est pas lucide dans tous les domaines, voire ne l’est pas du tout, mais si tes instincts sont généralement justes, je dirai que c’est par là qu’il faut commencer.

De deux,  j’ai attendu un moment avant de me jeter dans l’arène, parce que je ne voulais pas me planter. C’est pas forcément LA solution parce que ça peut finir par nous crisper et jamais nous faire sauter dans le vide, mais apprendre à vraiment se connaître avant d’être avec quelqu’un, est je trouve un très bon départ. J’ai plein de choses à travailler dans ma vie, mais une fois mes 19 ans passés, après un voyage où j’ai réalisé que c’était maintenant ou jamais, je me suis lancée. Et je me suis lancée parce que j’en avais assez appris sur moi même, et je savais ce que je voulais d’une relation et que j’étais dans une période où je pouvais aussi donner en retour. Se connaître (au moins un peu) avant d’être avec quelqu’un, permet de savoir qui on veut laisser rentrer dans sa vie, et aussi d’éviter d’être mal dans une relation parce qu’on a aucune idée de ce qu’on fait, clairement parce qu’on a aucune idée de qui pourrait nous convenir.

Vise quelqu’un qui a les mêmes valeurs que toi.
Il s’avère qu’en général, d’après expérience, une personne ne change pas. Je sais c’est un cliché, mais regarde ta vie personnelle:
Quand on veut changer ça nous prend des mois ou des années, et encore faut-il qu’on se pose des questions qui emmènent à prendre des initiatives.
Beaucoup de gens sont très fidèles à leurs valeurs, habitudes et personnalité et ça, c’est solide comme du roc.
Si quelqu’un agit d’une manière qu’on trouve incorrecte, ça ne sert à rien d’essayer d’engager quelque chose avec elle sachant que c’est une attitude qu’on ne comprend pas/qu’on ne veut pas, ou quelque chose qui est hors de notre portée. On peut avoir le bénéfice du doute mais si on trouve de la récurrence et que ça nous plaît pas, passe ton chemin.

Vise un caractère avec lequel tu peux dealer.
J’ai toujours pensé que certains caractères collaient bien ensemble, et d’autres étaient calamiteux. Je pense qu’il n’est pas forcément utile d’avoir un partenaire qui a le même caractère que nous (parfois c’est même contre-productif), ou quelqu’un qui a exactement les mêmes intérêts. Des couples très hétéroclites peuvent être parfaits ensembles. Pour moi, il s’agit de trouver quelqu’un avec qui on a quelques bases, intérêts et traits de caractères en commun. Et de fonctionner avec ça.
Dans ma relation, mon copain et moi n’avons pas forcément beaucoup d’intérêts communs, on a des qualités très différentes (ça c’est génial je trouve), des valeurs un peu similaires (très important d’avoir un socle sur lequel on peut compter) mais surtout on a beaucoup de défauts en commun. Peut être que vous vous dites que vous n’avez pas envie de dealer avec vos problèmes mis sous votre nez H24 par votre partenaire, mais de un, je trouve que c’est une bonne manière de reconnaitre et de travailler sur ses défauts. Et de deux, c’est beaucoup plus facile de comprendre d’où viennent ces erreurs et pourquoi c’est complexe de les changer. Ca apporte beaucoup de compréhension, de compassion et d’entraide.
C’est donc plus facile d’avoir des défauts en commun sur lesquels on peut travailler sans trop juger, et d’avoir des qualités différentes qui nous étonnent et nous apporte du positif et des leçons intéressantes au quotidien je trouve.

Demander très rapidement quelles sont les règles du jeu.
Ca faisait même pas une semaine que j’étais avec mon copain que j’ai mis les cartes sur table. On ne veut pas tous la même chose d’une relation, et c’est tant mieux. Mais quand on commence quelque chose avec quelqu’un, peu importe ce que c’est, il faut savoir dans quoi on s’embarque.
Poser des questions c’est primordial. A moins que tu te fiches pas mal d’où ça te mène mais moi j’aime pas trop ça.
-Quel type de relation ?
-Qu’est ce que c’est tromper pour l’autre ?
-Qu’est ce qu’on aime/déteste ?
-Qu’est ce qui est ok/pas ok ?
Peu importe ce que tu veux savoir, demander ce qui est important pour toi dans une relation et ce que vous voulez tous les deux ensemble est primordial. Ca évite les mauvaises surprises et ça nous permet de ne pas perdre du temps avec quelqu’un qui n’est absolument pas ce que l’on cherche. Pas besoin d’en faire un interrogatoire, ça peut être géré de manière fun.

Expérimente, mais sache à quel moment il faut arrêter.
Si ton début de relation, de n’importe quelle nature qu’elle soit paraît inconfortable, fuit.
Que ce soit dans le sexe ou le reste, si après discussion on comprend que la suite paraît bancale, ou que quelque chose nous met mal à l’aise, ou qu’il y a certitude que l’autre personne nous mettra dans une mauvaise position, ça ne sert à rien de rester.

Ce qui nous emmène au plus important:
Engage toi avec quelqu’un qui te respecte.
Peu importe quelle est ta définition du respect (on a tous des critères différents), sache que oui, on mérite tous le respect qu’on veut avoir. Si une personne qui est supposée être intéressée par nous ne comprend pas les règles du jeu, il suffit simplement d’aller voir ailleurs.
Jamais je ne resterai avec quelqu’un qui n’est pas là pour moi, ne me respecte pas ou me rend plus triste que joyeuse. Je sais que beaucoup de gens ont du mal à voir les frontières entre ce qui est convenable ou non, et c’est pour ça qu’ils sont enclins à rester dans une position qui les rend misérables.
Evidemment qu’il y a des hauts et des bas, des jours avec et d’autres sans, mais dans sa globalité une relation amoureuse devrait toujours être respectueuse et ne pas nous faire du mal. On peut dire non à une relation si nos critères les plus basiques ne sont pas rencontrés. Je sais que beaucoup de gens restent avec quelqu’un parce qu’ils ont peur d’être seuls, et se disent qu’il vaut mieux faire face aux difficultés que de n’avoir personne mais plus on attend plus c’est dur et plus notre confiance en soi et notre estime de soi en prend un coup. Et du coup ça devient plus dur de retomber sur ses pieds et d’aller voir ailleurs. Si une relation est mauvaise et qu’il n’y a aucun changement positif, c’est le moment de dire au revoir.
C’est pour ça que c’est bien d’avoir eu une période de sa vie où on était à la fois seuls et  heureux et dans une bonne position. Une fois une rupture, on se dit alors que ce sera dur mais qu’on se débrouillera très bien et que ce sera une opportunité pour rencontrer d’autres gens et/ou de travailler sur soi, seul pendant un petit moment.

Ne pas baisser ses attentes par peur de rester célibataire.
Il faut savoir faire la part des choses, savoir que nous aussi on a des défauts et que non, on n’est pas parfaits. Mais ça n’empêche pas de vouloir le mieux pour nous. On mérite tous quelqu’un d’exceptionnel, et même si c’est dur à trouver, c’est bien de chercher cette personne. On finira par la trouver, ou quelqu’un qui s’en approche, et parfois mettre la barre haute c’est une bonne chose.

Expérimenter avec l’affection/le sexe et les moments à soi.
Connaître l’autre et les dosages avec lesquels il faut procéder demande un petit peu de temps, voire des discussions, mais c’est crucial. On n’a pas tous les mêmes tolérances et besoins. Il faut savoir jouer avec ce qu’on nous donne et autorise. Chacun a le droit à sa liberté, ses moments. Ca va dans les deux sens: il faut savoir donner et être là pour l’autre suffisamment, mais aussi connaître ses limites et celles de l’autre.

Savoir faire confiance.
Arrive un moment de la relation où tu sais que tu n’as pas affaire à un douchebag et qu’il en convient que tu sois dans une relation de confiance et que tu agisses tel quel. Je n’ai jamais trouvé normal la jalousie excessive, la suspicion et les plans machiavéliques pour savoir si oui ou non on est avec quelqu’un qui nous aime pour de vrai et respecte les règles sur lesquelles on s’est mis d’accord. Poser des questions pour se rassurer ? Why not. Faut-il savoir quand on arrive à un stade où ça devient excessif et malsain.
Encore une fois, si on est avec quelqu’un qui a les mêmes valeurs que nous et qu’on fait confiance en ses choix, il ne devrait pas y avoir tous ces problèmes. Alors soit tu changes de relation et de jugement, soit tu accordes à l’autre du respect. Ce qui veut dire pas de fouille dans le portable ou je ne sais quoi d’autre de délirant. Ce genre de choses est puéril et insensé. Si on sent que quelque chose va vraiment mal, pourquoi est ce qu’on ne demanderait pas une vraie discussion ? Ou si on est sur(e) d’avoir été trompé, ou je ne sais quel autre comportement avec lequel on ne peut pas continuer, pourquoi est ce qu’on ne partirai pas en demandant des excuses pour passer à autre chose ?

La communication est la clé du bon fonctionnement d’un couple.
Dans ma famille, on ne communique pas, on gueule. On n’a jamais eu une discussion constructive pour régler des problèmes et on ne s’est jamais confiés/aidés ensemble. C’était chacun pour sa gueule. Dans un sens ça m’a aidée parce que je savais que dans tous les cas, si j’allais pas bien, je pouvais compter sur moi, de l’autre ça ne m’a pas aidée pour la suite.
Quand je me suis mise en couple, ça a un peu été la douche froide, parce que de un, j’ai du m’ouvrir et parler de moi avec l’idée que je devais faire confiance, et de deux j’ai été confrontée à des conversations pas toujours agréables pour régler des problèmes.
Ces conversations « pas agréables », plus ça va, plus ça devient un exercice nécessaire et plus facile à introduire.
Pour moi ça s’est résumé à deux choses: savoir s’excuser et régler les problèmes dès qu’ils apparaissent.
S’excuser c’est hyper important pour l’ego de l’autre et pour passer à autre chose. Ca permet aussi de voir ce qui blesse l’autre. Demander à quelqu’un de s’excuser ça peut paraître un peu abusé, mais c’est vraiment nécessaire pour que l’autre personne comprenne quand elle a fait quelque chose qu’on n’accepte pas. Demander cette discussion ça construit une sorte de manuel de fautes à ne pas commettre: on stagne moins, et on ne pourrie pas une relation à cause d’erreurs dont on ne connaissait même pas l’existence. Un truc idiot pour nous peut être important pour l’autre, et ça, il faut l’accepter.
Avoir des check up où on fait part des dysfonctionnements du couple, c’est tout aussi important. Je dirais même que c’est la base. Si un couple ne fait pas part de ses problèmes, ça risque de faire un effet boule de neige. Une conversation courte et désagréable de temps en temps vaut mieux qu’une réalisation qu’on n’a plus rien à se dire/qu’on va mal et que c’est trop tard. Il faut savoir prendre son courage à deux mains, poser des questions et les évaluer sérieusement assez régulièrement. Et..agir dessus !

Toujours viser l’amélioration.
Un couple qui n’évolue pas, c’est un couple qui va mal.
Les deux parties font face à des changements par eux mêmes dans leur vie, et il faut le prendre en compte. Il peut y en avoir un qui évolue plus que l’autre et ça peut poser des problèmes parce que nos envies deviennent différentes. C’est pourquoi je pense qu’il faut toujours essayer de s’améliorer si on veut que ça fonctionne. Je pense que tant que l’écart n’est pas énorme, on peut fonctionner pendant un moment sans problèmes, mais après ça devient plus compliqué. Peu importe s’il y en a un des deux qui fait mieux ou moins bien que l’autre, le tout c’est de progresser chacun de son côté, même si à des degrés différents. S’il y en a un des deux qui va mal, lui donner des clés et le laisser se débrouiller tout seul avec notre soutien me paraît une bonne idée. Etre là, ne pas faire le travail de l’autre à sa place et le laisser profiter de ses réussites donnera beaucoup plus de confiance et d’expansion que si on est sur le dos de l’autre en le poussant par la négativité.

Personne n’est parfait.
Si l’autre merde, il faut savoir ce qu’on est prêts à pardonner ou pas, évaluer ce qu’on a dans notre vie, et savoir ce qui en vaut la peine ou non.
Savoir remettre en question, réévaluer et pourquoi pas donner une autre chance si on sait qu’il peut en découler quelque chose de bien c’est de notre ressort. On peut décider de beaucoup de choses dans notre vie. On s’en fout de ce que les autres pensent. Il faut connaître sa juste valeur et fonctionner avec ça.

Bon, il y en a certainement beaucoup d’autres et on ne fait pas tous face aux mêmes problèmes, mais j’essaye de suivre ces règles et pour l’instant ça m’a beaucoup apporté. Ou est ce que c’est parce que j’ai trouvé la perle rare ? A voir ahah.

Vous, vous avez eu des moments de réalisation aussi ? Des conseils ?
Des bisous ❤

Un commentaire sur “Avoir une bonne relation amoureuse

  1. coucou,
    Je suis assez en ligne avec ce que tu écris.
    Construire sur des fondations solides, ne jamais cesser de communiquer, arrêter c’est abdiquer!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :