Derniers intérêts santé

Oulala ça fait quelques jours sans nouvelles ici ! A vrai dire j’ai fais que repousser le moment où je m’y mets vraiment, tout simplement parce que j’avais pas grand chose d’intéressant à dire, alors à quoi bon. J’ai commencé de nouveaux livres, dont je vous parlerais prochainement, j’ai eu des hauts et des bas cette dernière semaine qui m’ont aussi un peu anesthésiée ahah, et puis j’ai fais beaucoup de recherches intéressantes et eu de jolies surprises dans mes abonnements (avoues que lorsque ton blogueur préféré sort un truc cool tu te sens méga excité de la vie).

Tout d’abord, il y a quelques semaines, j’avais fouiné des infos sur Gwyneth (rappelle toi les actrices et leur vie c’est mon péché mignon), et j’avais un peu zappé qu’elle avait un site internet. Et j’avoue que je pensais que ça ne m’intéresserait pas vraiment à l’époque.
Alors il y a quelques articles sur la mode dont je me fous pas mal je dois avouer, et quelques trucs un peu trop hypos d’un autre monde qui me font rire. Mais sinon je suis super étonnée de voir que c’est un site super riche en informations et très très léché et étudié. A force vous avez compris que gratter tout ce que je peux trouver sur des recherches et études sur la santé, les cancers, les trucs bons ou mauvais et les nouveautés farfelues ça m’attire beaucoup. Et Goop c’est un peu ça. Beaucoup d’interviews de toubibs, chercheurs, et personnes passionnées sur une grande variété de sujets sur le wellbeing, le sexe, la peau, et plein d’autres choses. Et je suis devenue pas mal fan.

Je commence à être une bonne nerd sur le sujet, et vois tout de suite si un blog/site donne de « vraies » infos, ou du moins les études les plus récentes et quelque chose de vraiment abouti. De plus en plus de personnes s’intéressent au sujet, et veulent savoir ce qu’ils doivent faire et chercher, et n’ont pas envie de prendre le temps de creuser et de retourner tout internet. Je comprends très bien que ce ne soit pas la priorité de tout le monde, mais c’est dommage parce que beaucoup de personnes lisent des trucs à moitié vrai et les applique en pensant bien faire. Je suis clairement pas exemplaire niveau mode de vie parce que ça m’arrive de temps en temps de manger des vieux trucs de fast food ou parfois de manger trop de sucre, mais au moins le reste du temps je fais attention à ce que je mange parce que je sais quoi faire. J’ai jamais fais de trucs drastiques, je mange bien, fais du sport et prend soin de moi donc dans un sens ça me convient bien et ça s’appelle l’équilibre. Je vous ferai peut être un post sur de bonnes sources du coup, ça vous intéressera peut être. A savoir que je trouve que les sources anglophones sont bien supérieures en qualité que celles françaises…oups désolé.
Au début, je m’y suis intéressée parce que j’étais vegan, après parce que j’aimais bien la bonne bouffe et les trucs naturels, et maintenant parce que je me sens totalement différente quand je suis certains principes, nourriture ou autre. Et ce que je cherche c’est me sentir de mieux en mieux pour pouvoir être la plus heureuse et active possible pour vivre et faire ce que je j’ai envie de faire.

Donc. Je vous mets ici quelques articles qui m’ont bien intéressée, parfois avec des infos que je connaissais déjà mais plus je relis des explications plus j’intègre le pourquoi du comment et commence à être plus intuitive et expérimentée et ça me plait.

Premièrement un article sur les probiotiques et la flore intestinale.
J’ai commencé à fouiner ça, parce que j’avais, je vous l’avais dit été sous antibios pour mon acné pendant ces quatre derniers mois (au secours). Je savais que c’était horrible pour ma flore intestinale d’être aussi longtemps sous antibios (les antibios réussissent lorsqu’on est malades à tuer toutes les mauvaises bactéries, tout simplement parce qu’ils ne différencient pas les bonnes des mauvaises donc en gros ils dézinguent tout). Si ta flore intestinale ne contient pas assez de bonnes bactéries, ça se traduit par une très mauvaise digestion, et c’est la porte ouverte vers un mauvais système immunitaire donc c’est plus facile d’être malade (voilà pourquoi les « antibiotiques c’est pas automatique », surtout que c’est mauvais d’habituer son corps aux antibios parce qu’après il se met au chômage parce qu’on nique les intrus pour lui). Bref, du coup même si ma neuneu de dermato disait que « ah nan ça sert à rien » (mon dieu ce genre de réaction me fais flipper, j’espère qu’en médecine ils finiront par avoir plus d’heures sur l’alimentation en général), j’ai voulu en prendre parce que flute c’est super important.

Et ben je peux te dire que j’ai bien fais. Alléluia alléluia mon acné principalement causée par mon alimentation a quasi disparue en quoi, trois semaines de probiotiques. Je prend un mélange de compléments à côté, ça doit donner un coup de pouce je pense, mais serait prête à parier que ce soit majoritairement ça.
En gros, si t’as de l’acné et qu’elle est déclenchée principalement par le sucre et les aliments à index glycémiques élevés comme moi, juste fonce ! Je vous donnerai ma progression parce que plus ça va plus mon processus de guérison s’accélère.
Du coup maintenant que je suis au courant que ça aide j’ai cherché plein de trucs et c’est effectivement une technique parmi tant d’autres.
Il y a énormément d’articles sur la beauté via l’alimentation sur Goop, tous très recherchés, que je trouve très bien donc n’hésitez pas à fouiller. Un article sur les aliments bons en général pour la peau ici.
En gros si vous aimez ce genre d’articles go sur goop.

Passons à un sujet plus délicat…
Je savais pas si j’avais vraiment envie de parler de ça, d’abord parce que c’est peut être pas adapté, ensuite parce que je ne suis sure de rien. Mais je me suis dis que j’allais quand même le faire parce que j’ai découvert des milliards de trucs qui m’ont aidé via des blogs et sans ça je serais loin de me connaître autant que maintenant et de m’améliorer.

Au final, je vous ai parlé de beaucoup de choses qui y font référence. Je vous ai dis que j’avais beaucoup de mal à me concentrer, que j’avais du mal dans certaines situations sociales, j’arrive enfin grâce à certains systèmes à combattre ma procrastination et à suivre une routine d’organisation mais c’était vraiment pas gagné, je suis très très stressée de nature, je ne me contente pas de ce que je fais généralement donc je suis satisfaite seulement si c’est absolument parfait quitte à négliger le reste…etc. Beaucoup de trucs fun quoi. J’ai toujours galéré et je me disais que merde, j’avais l’impression de devoir faire des milliards d’efforts pour arriver à un équilibre alors que les autres se débrouillaient assez facilement à coté de moi. Miss frustration c’est moi. J’étais déjà tombée sur des articles sur ça sans y prêter attention, mais il y a quelques jours quand j’ai lu cet article sur Goop, j’ai tellement eu une révélation que ça m’a fait pleurer.

L’article en question parle d’ADHD (Attention Deficit Hyperactivity Disorder). En France, on appelle ça Trouble du Déficit de l’Attention/Hyperactivité. Tu sais le truc dont on a vite fait entendu parler chez les gamins qui prennent de la Ritaline parce qu’ils sont méga excités ? Voilà, c’est ça. En France c’est complètement mis à la trappe, on s’en fout, voire pour certains c’est un mythe en mode monstre du Loch Ness. Je sais pas trop pourquoi les maladies mentales ou les troubles sont à ce point tabous en France mais du coup j’imagine que plein de gens sont non diagnostiqués et c’est juste pas normal.

Donc ADHD (je l’utilise en anglais parce que j’ai fais toutes mes recherches en anglais, encore une fois, meilleures ressources).
La plupart des gens ont ce trouble enfants mais ça peut arriver à l’âge adulte. Il y en a majoritairement deux types. Ou alors c’est une combinaison des deux. Le premier type, le plus courant est celui des enfants hyperactifs, impulsifs, qui demandent beaucoup d’attention, etc. Généralement c’est plutôt les garçons qui suivent ce type ci. Et l’autre, beaucoup moins diagnostiqué parce que plus difficile à détecter, et donc plus rencontré chez les filles, est le type principalement inattentif. Il se caractérise par: difficultés d’attention, ne pas retenir ce qu’on vient juste de nous dire (parce que très distrait), difficultés d’organisation et pour se mettre à certaines tâches, émotions fortes qui changent beaucoup, anxiété etc…

J’ai fini par lire des milliards d’articles sur le sujet (les recherches obsessionnelles c’est mon dada), et non seulement je me reconnaissais énormément dans certains symptômes d’adultes avec un ADHD, mais aussi avait vécu plein de symptômes rencontrés chez les enfants que je n’ai plus maintenant.
Quand j’étais petite j’étais très tête en l’air, je rêvais tout le temps, j’avais des notes très correctes à l’école mais je galérais à travailler parce que je n’arrivais pas à me concentrer et du coup je n’avais jamais l’impression d’utiliser tout mon potentiel, je réservais à ma famille beaucoup d’énervement et de pleurs alors que j’étais très sage et tranquille à l’école, on m’a toujours dis que je ne travaillais pas assez alors que j’avais les capacités (c’était pas si simple que ça). C’est vrai qu’encore maintenant j’ai l’impression de ne pas être capable de puiser dans mes capacités mais de définitivement les avoir.

Donc je ne sais pas si au final j’ai ce « problème » ou non. J’imagine qu’en plus je n’en aurais jamais la certitude, on n’en entend jamais parler en France. Mais toutes ces similarités ne me paraissent pas être seulement des « coïncidences ».
Ce qui m’a encore plus conforté de me reconnaître la dedans,
(et je ne me cherche pas des problèmes ou des excuses à mes comportements, c’est un peu comme si on me disait que oui -je comprend et sait t’expliquer pourquoi tu agis/pense comme ça- et on se sent moins seuls)
c’est de voir qu’hormis les médicaments pour aider (apparemment des stimulants jeez), toutes les aides utilisées pour calmer les symptômes et être le plus opérationnel possible sont la plupart des cas des choses que j’ai testées et approuvées après plein d’essais infructueux.

Avoir une routine, beaucoup planifier, faire du sport, passer du temps dans la nature, méditer, la technique des pomodoros (non mais lol quoi), un régime alimentaire adapté, beaucoup de support et de gens positifs…et plein d’autres choses.
La plupart des trucs que j’ai mis en place et qui m’ont changé la vie dernièrement en font partie, comme par hasard..
J’en reparlerais probablement, mais plutôt que de me foutre la trouille (ça va c’est pas une peine de mort ou un handicap horrible, plus quelques difficultés en plus de la plupart des gens) ça m’a donné beaucoup d’espoir parce que déjà je vois qu’avec certaines techniques je suis beaucoup plus en phase avec ce que je veux faire/me sent mieux donc il me tarde de voir ce qu’il arrivera quand j’aurais encore progressé.
Je vous mets le premier article trouvé sur Goop, et quelques liens très instructifs (très bon site) sur le sujet si vous êtes curieux ou sait-on jamais vous vous reconnaissez un peu là dedans vous aussi.
Article de Goop
Symptômes ADHD
ADHD chez les filles/femmes
ADHD et régime alimentaire

Je vous mets une petite carte que j’ai faite avec les choses à faire pour réguler les symptômes et être au mieux, que j’ai un peu adaptée pour moi avec ce qui m’intéressait de mes recherches (désolé c’est encore en anglais..) :

18361451_1708461059180786_1519574014_n

 

Voilà voilà. Je reviens bientôt avec une série, des vidéos que j’ai aimé et d’autres trucs… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :