Changer sa définition de l’amusement


Mon père ne fait que écouter cette chanson, il m’a un peu polluée.

Ca fait trois plombes que j’ai pas écris ici, tout simplement parce que j’ai l’impression de n’avoir rien de très intéressant à dire et que je vais tous vous endormir. Mais au final, je fais que repousser, et je me connais, après je vais flipper de revenir ici, en mode grosse impostrice (the hell c’est quoi le féminin d’imposteur).

Du coup je vais juste faire de cet article un article journal intime un peu. Parce qu’au final c’est ça qui est marrant nan quand on a pas de données de nerd à développer.

Déjà, j’ai fais mes deux premières heures de conduite. La première, j’ai fais uniquement volant et clignots et c’était the bomb. On a parlé de tout et de rien, et des gros cassos de l’auto école avec ma monitrice. J’ai fais plein de ronds points (au final c’est pas si flippant que ça) et de ralentisseurs, de la route à 70 et c’était fun. La deuxième leçon on est allées sur un parking immense où il y avait pas un pelé et elle m’a appris à passer les vitesses, démarrer et m’arrêter. Et normalement on « devait » faire que ça. Et puis elle m’a dit « bon on va aller sur la route ». SAY WHAAT. « Tu me fais confiance ? » « Bon allez ok ahah ». J’ai pas calé (victoire), c’était beaucoup trop bien. Par contre elle m’a dit que j’étais crispée #mamiemaudauvolant. On en reparle quand j’aurais mon permis. Je sens que je vais être ce genre de personne qui adore conduire. Définitivement choppé les gènes de ma mère pour ça.

Je continue toujours Tracy Anderson. Même quand je suis pas chez moi. J’emmène mon matos chez ma mère, chez mon père, mon copain et même quand je suis allée à Saint Jean de Luz dernièrement. J’aime toujours autant. Par contre j’ai clairement passé la phase oh my god j’ai tout le temps envie de le faire. J’ai gagné un peu de muscle quand même, mon poids c’est plus ou moins pareil parce que j’ai un problème avec la pizza, les cookies, la glace, les burgers, le crunch bref la bouffe quoi. Pas que je sois pas mince mais bon. Ce que je préfère dans le sport maintenant c’est que ça tue beaucoup de mon stress (j’ai fais du sport avant ma première heure de conduite, j’avais quasi plus du tout peur et je suis méga peureuse stressée de tout normalement). Mais le mieux, auquel je m’attendais pas, c’est que ça me rend beaucoup moins émotionnelle pour rien, ce qui était bien relou et me pourissait bien la vie.

En ce moment je suis pas très enthousiaste sur la bouffe, je mange un peu en faisant la gueule. C’est chelou pour moi. Sauf samedi dernier. J’ai mangé au restaurant avec la belle famille (lol), de la daurade et des cannelés avec de la glace et du caramel beurre salé, et même que si c’était kloug c’était trop satisfaisant. Et du rosé. Loooove. Clairement la maud qui aime pas boire est malheureusement died et murdered pour de bon. J’aime que le vin et la bière après. Les alcools forts c’est trop dégueu.

J’ai l’impression de vivre une transition absolument inattendue. Moi qui -normalement- suis introvertie, aime être seule, déteste devoir socialiser, vire complètement de bord.Je suis pas encore miss à l’aise en toutes circonstances, mais wow y’a du gros progrès. Le plus flippant c’est que c’est même pas un effort ou un masque (ce que je faisais avant). Pour de vrai, être avec d’autres personnes ça me fait plaisir.Actuellement je suis chez mon père. Mon père a un boulot qui le fait souvent partir: surtout à l’étranger ou à Paris (je rappelle que ma ville d’enfance est Pau dans le Sud Ouest). Et toutes les semaines il y a des jours où je suis dans une baraque toute seule et ça m’angoisse. S’il est là, je le vois seulement le soir. Pas que je veuille forcément passer énormément de temps avec ma famille, c’est pas trop mon style ni le style de notre famille tu me diras. Mais j’ai besoin d’un entourage. Ca vous arrive ça ?
Quand j’ai commencé mes études j’ai vécu un an avec ma soeur puis toute seule dans une ville que je ne connaissais pas. La ville que je ne connaissais pas loin de ma famille ça m’a jamais posé de problèmes. J’ai jamais été super famille (ouais je sais c’est bizarre mais c’est comme ça) mais par contre le fait d’être toute seule m’a énormément affectée. Parce que j’avais pas trop envie de sortir et que je voyais quasi personne. Je m’en suis rendue compte que très tard par contre. Maintenant c’est un peu pareil. J’ai beau être dans la même ville que mes parents ET mon copain à la fois (pas pour longtemps) j’ai vraiment envie et besoin de connexion. L’année prochaine j’avais décidé que je me mettrais en coloc et si un jour tu m’avais dis ça j’aurais explosé de rire, mais je le vois de plus en plus comme non négligeable. Comme quoi, les gens changent.

Hier j’ai passé ma journée sur l’ordi et c’était une horreur. Je comprends définitivement qu’il faut que j’arrête de faire ça. Je le fais quasi plus (alors qu’avant c’était plutôt ma normale). Ca me flingue ma motivation, me donne mal à la tête, me fais me sentir seule et pas bien. Coolos. Pour que j’ai une bonne journée maintenant, il me faut: sport, aller dehors, me lever max à 7h (huuuh je sais, max, keyword) et voir des gens. Le top c’est quand il fait beau. Trop bien. Je suis une weirdo ou ?

Il y a deux week end en rentrant de Saint Jean de Luz, mon copain et son père s’étaient inscrits à une course de karting parce qu’ils trouvent ça fun. Il y avait 14 équipes de 3/4 en relais, sur 3 heures et ils sont arrivés 3ème. Surprenant pour moi j’ai trouvé ça hyper fun et j’ai envie d’essayer. Y’avait de la musique cool, c’était dans la ville où j’ai grandi avant d’être à Pau (souvenirs souvenirs), l’ambiance était fun, et aussi j’avoue que le popcorn a aidé. J’avais emmené podcasts, et livre en backup quand j’allais m’ennuyer. EUUUUH. J’en ai pas eu besoin. C’était super fun, j’ai fais la cheerleader en blouson en cuir, et on est rentrés à la casa avec une coupe, un grand sourire et à fond la caisse sur la route.

Dernièrement j’ai presque fini This is us. Il me reste un seul épisode naaaaan. Je le garde un peu, pas envie que ce soit fini. C’est beaucoup trop bien, regardez cette série. Je l’ai conseillée à la mère de mon copain et elle a approved et trop aimé et ça, c’est cool. Maud et les points bonus ahahah.
J’ai quémandé à Victor de m’emmener voir le film Get Out. Il était partant. C’est un thriller qui parle de famille et de racisme. Et j’en dirais pas plus. C’était super génial. Mais bon sang j’ai broyé le bras de mon copain et ai eu l’estomac retourné. Je suis habituée à voir des trucs un peu flippants genre American Horror Story. Moi le sang, les clowns, les trucs trashy ça me fait pas vraiment flipper. Ce qui me fait peur c’est les trucs du cerveau humain détraqué, les fantômes dans les maisons comme la première saison d’AHS etc et définitivement j’ai été servie. C’était trop bien mais je suis sortie la boule au ventre.
Hier soir j’ai regardé le film Pleasantville. Je vous avez fait back in the days un article sur The Truman Show parce que j’avais beaucoup aimé ce film. Et bien c’est exactement dans la même lignée. Y’a un truc que j’ai pas capté c’est qu’ils sont à priori tous les deux sortis en 98 à un mois d’écart. Du coup c’est quoi le deal ? Ils ont eu le même genre d’idée en même temps, se connaissent, c’est du plagiat ? C’est pas tout à fait le même scénario mais très similaire dans l’idée. Y’en a un avec Jim Carrey, et un avec Reese Witherspoon et Tobey Maguire. Moi je vous conseille les deux. Je sais pas pourquoi mais j’adore ce genre de film.
J’ai vu un spectacle de cirque super marrant aussi et c’était un peu un challenge avec des bûches. Ouep. J’avais juste envie de dire ça parce qu’il y a un performeur qui s’en ai pris une dans la tronche et il était chauve et il s’est carrément ouvert la tête. Au début on savait pas si c’était « fait exprès » ou pas. Ben en fait non. C’est la première fois que je vois ça donc j’avais envie de vous le dire. (Je vous rassure il allait bien et a assuré comme un pro, respect)

Je finis sur une petite réflexion. J’essaye en ce moment d’être sympa avec moi même. Ca peut vouloir dire m’autoriser à pleurer, pour de vrai. Faire du sport, bien manger. Voir des gens qui m’aiment et me laisser un peu de temps hors de ceux qui me prennent toute mon énergie. Et tout ça c’est pas si facile que ça. J’ai parfois l’impression de ne pas en faire assez, ou que les gens profitent de toi parce qu’ils savent que tu vas mieux et bizarrement guette et cherchent le négatif en toi pour se donner meilleure conscience. J’essaye de voir aussi ce qui est sain ou non. Le soir où j’ai mangé des biscuits, du crunch et des oreos heu pas sain. Me demander si je dois arrêter de manger tel ou tel truc pour essayer de perdre les deux derniers kilos pas sain non plus. Je comprends seulement maintenant que de tout en modération c’est la clé. Parfois l’équilibre c’est d’être déséquilibré. Si un jour tu veux boire, vas y. Si tu veux boire parce que tu te sens pas bien c’est pas génial.
Tracy Anderson, la nana qui me fait faire du sport 6 fois par semaine dans mon écran d’ordinateur, je le fais aussi parce que je crois en elle. Ca peut paraître stupide mais je sais que cette fille elle a un truc. Elle pense qu’on doit faire du sport pour avoir un lien corps et cerveau qui fonctionne bien toute notre vie, elle veut créer des femmes sures d’elles. Elle fait pas des promesses débiles. Je sais que pour être en bonne santé il faut des efforts, beaucoup d’efforts. En ce moment j’ai du mal à avoir de l’énergie. J’essaye de trouver où sont mes déséquilibres. Elle essaye d’inculquer ça. Elle dit aussi qu’on est programmés dès l’âge de 7 ans pour être attachés émotionnellement à certaines nourritures. Et si on refoule ces envies quand elles sont vraiment présentes ça nous fera plus de mal en stress qu’en kilos. Et il faut savoir adapter le reste de ses repas en fonction de nos craquages.

Je crois que ce principe peut s’appliquer pour tout le reste. Est ce que ma journée d’isolement d’hier était si néfaste que ça ? Probablement mais peut être que j’en avais besoin après tout. Le tout c’est de savoir qu’aujourd’hui je ne ferais pas la même chose parce que je veux aller bien, et que peut être que je vais trouver un équilibre en fermant mon ordinateur pour la journée après avoir posté cet article. Prenez soin de vous, que ça veuille dire faire du karting alors que vous croyiez que c’était un truc de blaireaux mais en fait ça te fait beaucoup rigoler, prendre ce verre de rosé et faire du sport sur les musiques toutes péraves que t’écoutais en soirée de collège. Ouais, ouais je fais ça. Bisous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :