La magie de Tracy

Outre passons le fait que ça fait deux mois que je suis pas venue ici. Ahem.
Aujourd’hui on va parler sport.
Petit récap de ma relation avec le sport:

Mon premier sport c’était, comme beaucoup de filles qui aimaient le rose étant petites (le cliché sur pattes), la danse. A vrai dire je me souviens pas vraiment avoir choisi, je pense que c’est plutôt parce qu’à l’époque je voulais faire tout comme ma soeur donc ainsi soit-il j’ai fais de la danse moderne. En tutu rose et leggings, le pied. Avec des tricots de peau et des justaucorps. Autant dire que si je pouvais m’habiller comme ça actuellement, avec des start rite vernies ou des baskets aux pieds je le ferai.

Ensuite, ma famille et moi on est partis en Corée et y’avait que deux choix: la danse classique ou le taekwondo. Obvi j’ai pris le taekwondo. Et c’était trop bien. On faisait des échauffements en ligne à faire des galipettes et des slogans coréens bizarres et puis ensuite on faisait des combats. Pour mon rite de changement de ceinture j’ai même du casser une planche avec ma main et ça t’as pas l’occasion tous les jours.

En rentrant, je me suis mise à l’équitation. Jesus je sais, plus petite meuf tu peux pas. J’aimais trop, j’avais mes boots et ma mallette avec des brosses et un cure-pied, une cravache que je détestais utiliser. En fait c’était chelou parce que je détestais y aller à un moment donné, mais j’étais toujours super contente en rentrant ? Quand même pas trop ce que tu veux d’une activité mais bon.. Mon truc préféré c’était les balades et mon truc détesté qui m’a fait quitter c’est qu’au bout d’un moment si tu veux évoluer faut passer par la case compétitions etc et je détestais l’état d’esprit des gens.

Après ça j’ai fais/continué d’autres activités mais pas de sport. Je faisais du piano au collège et au lycée, du théâtre, j’ai fais du scoutisme au primaire et un peu au collège.
Je faisais zéro sport quoi.
Hormis en cours d’EPS, et je faisais tous mes trajets maison/école à vélo.
Parce qu’à l’époque le vélo c’était comme le permis pour les 16 ans aux Etats-Unis: la liberté.

Au collège et au lycée (et j’imagine toujours maintenant) j’étais nulle à chier en sport collectif. Je sais pas si c’est l’aspect collectif ou le fait qu’il y a toujours une punaise de balle dans les sports collectifs, mais à ça j’étais vraiment une méga bille. En escalade et en gym j’étais pas super douée non plus parce que j’ai trop peur de tomber et de m’écrabouiller au sol. NOT FUN.
Le seul truc en quoi j’étais super, c’était l’athlétisme. Surtout la course. Je sais pas pourquoi, je pense que je peux même pas me féliciter, j’ai l’impression que c’était inné la course pour moi. Faut dire je suis butée donc si j’ai besoin de pousser mon cerveau à faire quelque chose je le ferai et la course c’est beaucoup dans la tête.
Donc en fait tous les trimestres je me tapais des notes bof en sport. Surtout quand arrive le trimestre volant. Stp du fucking badminton quoi ! Pareil avec le ping pong. Mais le trimestre course j’avais un bon 19.

Vers la fin du lycée j’étais vegan donc je m’intéressais pas mal aux trucs de hippies. Du coup, au début de mes études j’ai commencé du yoga. Je faisais du Hatha Yoga à Paris et même si c’est la forme de yoga la plus lente de la terre, j’avais une prof du tonnerre, elle faisait pas des ommm débiles et mon esprit supra stressé appréciait grandement. A l’époque, je pense que le yoga m’a « sauvé » parce que je détestais mes cours et j’aimais pas du tout vivre à Paris, surtout que je connaissais personne donc quand j’avais cours de yoga c’était la fête. A ce moment là je faisais deux cours d’une heure par semaine.

Ma deuxième année j’étais à Rennes, j’avais testé des cours de yoga, mais ils étaient vraiment nuls et du coup j’ai pas cherché plus loin j’ai plus fais de sport. Ce qui en soi était la pire idée parce que j’habitais en centre ville, j’étais à 5 min de mon école. Autant dire que mon corps a pas du trop apprécier.

Troisième année. Re Paris. Cette fois j’ai combiné Hatha Yoga (même super prof), deux fois par semaine, et Pilates, deux fois par semaine aussi. Première fois que je faisais autant de sport. J’avais envie de tester le Pilates parce que tous les gens fit d’Hollywood ne jurent que par ça. Le problème c’est que mon cours était vraiment trop pépère donc je trouvais ça bien mais rien de fou. Cette année là j’avais les bénéfices du sport mais plus en placebo en mode « ouh je fais attention à moi » que je me dépense vraiment.

Quatrième année. Re Rennes. Ouais je sais ma vie étudiante a été très chaotique. Là j’ai pris des vrais vrais cours de Pilates. Avec des machines, des profs qui connaissent vraiment leur truc. Rien à voir. Honnêtement le Pilates c’est un sport de riche. Je vous avertis tous que -pour moi- s’il n’y a pas de machines pour du Pilates et de vrais bons instructeurs, c’est pas la peine vous perdez votre temps. J’en faisais une heure deux fois par semaine. La meilleure partie du Pilates pour moi c’était que j’ai jamais eu autant le dos libéré avec ce sport et la plus mauvaise c’est qu’à part si vous êtes vraiment aisés ça coute beaucoup trop cher. J’ai appris beaucoup de choses sur le gainage et les muscles, surtout les « core muscles » et ça me sert maintenant pour avoir une meilleure posture donc ça c’est bien.

Donc après ça on arrive à il y a quelques mois. Je savais que je ne referais pas du Pilates parce que je ne voulais plus mettre autant dans du sport c’était abusé. Je savais que l’année suivante je ne me retrouverai pas à Rennes. Et que j’avais quelques mois, plus l’été, où il fallait que je me trouve un truc. Je dis ‘fallait’ parce qu’à un moment donné, je faisais pas du sport de manière soutenue mais je savais que pour que j’aille bien, physiquement mais surtout mentalement je ne pouvais pas faire l’impasse.

Mon péché mignon, je vous l’avais dis ça a toujours été de regarder ce que les actrices mangent et font comme sport. Je sais pas pourquoi ça me plait depuis les ELLE que ma mère recevait dans la boite aux lettres. En gros je devais avoir 13 ans.
Et aussi, je savais que je suis pas du genre à me plaindre en cours de sport et que je suis prête à faire tout ce que le prof dit de faire mais que j’ai zéro motivation toute seule. C’est pas pour rien que les dernières années j’allais à mes cours. Ils étaient planifiés ET déjà payés donc pas le choix nan ? Autant dire que c’était pas gagné d’avance.
Le truc c’est que je pouvais pas me trouver un cours pour ces mois qui arrivaient. Je savais que j’allais bouger, et que je pouvais pas me pointer trois fois à un cours par ci trois fois par là.
Donc dans ma quête de stardom, j’ai regardé ce que faisait Gwyneth Paltrow. J’en revenais pas parce que tant d’années et j’avais jamais googlé « Gwyneth Paltrow diet and exercise » dans la barre de recherche. Si je connais bien un truc dans la vie c’est faire des gâteaux vegan, les marques qui vendent des baskets à paillettes ET la plupart des routines de sport des actrices d’Hollywood. Alors Gwyneth ??

Gwyneth Paltrow fait la méthode Tracy Anderson. Je vous en ai déjà un peu parlé. Tracy Anderson c’est du renforcement musculaire sur tapis avec des poids de 1,5kg (c’est pas grand chose mais c’est fait exprès), et de la danse cardio. Son truc, c’est plein de mouvements avec des angles super bizarres, de la danse un peu aérobique où tu sautes partout et tout ça est créé super précisément pour ne faire travailler que les muscles secondaires, les plus petits pour avoir un physique type danseur (le background de Tracy).

Après des heures de googlage sur google, Goop (le site de Gwyneth), Youtube et de reviews un peu partout, j’étais intriguée et je me suis lancée. J’ai trouvé deux trois vidéos sur Youtube, fais une playlist Youtube, enfilé mes affaires de sport et mes baskets qui dataient du lycée (ben oui le yoga et le pilates les chaussures servent juste pour faire le trajet jusqu’à la maison) et c’était parti.

Au début je faisais que le cardio parce que j’avais pas encore de tapis et de poids. Et avant d’investir dans un truc je passe toujours du temps à chercher et expérimenter. Je suis le contraire de la nana aux achats impulsifs.
Les quelques premières fois où j’ai fais le cardio j’ai cru que j’allais mourir. De chaud, d’abord. J’avais jamais autant transpiré de ma vie. Et c’était super dur.
A côté courir c’était trop facile. Sauf que courir c’est dix fois plus chiant (salut tu fais toujours la même chose ET c’est pas drôle ET parfois il faut courir sous la pluie ET parfois t’as peur pour ta vie). Et courir ça me détruisait les genoux.
Bon aussi faut dire j’étais vraiment pas en forme physiquement je pense. Mes deux malheureuses séances de sport par semaine ça limitait la casse mais en soi c’est pas ça qui allait m’aider.
Donc après quelques semaines où j’en faisais deux ou trois sessions, j’ai commencé par en faire tous les jours (sauf le dimanche). Au début n’importe quand dans la journée et puis après j’ai réalisé que le faire le matin et quasi pas manger avant ça devenait beaucoup plus facile.
Quand je suis revenue de Rennes à Pau (là où vivent mes parents), je faisais 6/7j ma séance de cardio. D’ailleurs faites pas comme moi, seulement le cardio c’est trop dur sur le corps, une fois que j’ai intégré le renforcement musculaire j’avais plus du tout mal aux jambes alors qu’avant j’avais super mal aux tibias.
Je voulais passer à un vrai programme et pas trois vidéos de cardio que j’alternais, donc j’ai acheté Metamorphosis.
Tracy Anderson a des milliards de dvds. Et j’ai choisi le programme qui te faisait entrer dans la cour des grands parce que personne n’a le temps pour des programmes faciles. Enfin ça c’est dans ma tête de tout ou rien. Je voulais un truc où tous les jours je savais ce que je devais faire, qui changeait de temps en temps sinon j’allais m’ennuyer et abandonner (l’ennui est la mère de tous les vices) (tiens je devrais mettre ça dans ma bio instagram), et qui soit assez challenging pour me donner la patate.
Tracy si tu veux ses programmes les plus durs ce sont au début Metamorphosis, ensuite tu as la continuité de Meta qui s’appelle (drumroll), Continuity (Year 1, 2 et 3). Et ensuite quand t’es un méga badass tu peux faire Streaming (avec options beginner, intermediate et master class). Elle filme ses cours dans son studio et les mets en streaming sur son site avec un abonnement et c’est ce qu’elle sort de plus récent. Et c’est quand même pas mal du génie.

Donc j’ai commencé Metamorphosis le 31 Mars, et j’ai fini le 13 Juillet (c’est un programme de 90 jours, mais j’ai mis un jour de repos tous les dimanche donc ça décale).
Et c’était trop bien.
Tous les matins je me suis réveillée, enfilé mes affaires de sport, j’ai pris un café au lait riz vanille ou lait riz chocolat devant instagram et Youtube. Et puis après je faisais 30 min de renforcement musculaire et 30 min de danse cardio. Dans ma cave. Avec la musique à fond.
Tous les 10 jours le renforcement musculaire change (histoire que les muscles s’endorment pas et toi aussi par la même occasion), la danse reste la même. Il y a eu quelques jours où la danse me saoulait un peu alors j’ai acheté un dvd pas cher de danse de Tracy qui s’appelle TAVA dance. Et 6/7j pendant 3 mois presque et demi j’ai fais du sport. Toute seule, comme une grande chez moi.
Tracy Anderson on va pas se mentir, c’est pas facile facile. Mais c’est ça qui me plaisait aussi, que ce soit bien plus demandant que mon ex Yoga ou Pilates ou course ou quoi que ce soit. Aussi il faut dire que très très vite j’ai accroché avec la personne. Tracy c’est une nana qui bosse énormément, qui connait le corps féminin, qui est drôle et gentille et terre à terre. C’est une petite barbie qui vient d’Indiana, qui adore manger et qui connait super bien toutes ses clientes. Sur Instagram il y a des milliards de filles qui postent leur workout avec le #tamily et qui sont super encourageantes les unes envers les autres et c’est génial.

Sinon qu’est ce que j’en ai tiré:

-Si je veux je peux. C’était pas si dur que ça de m’y mettre. Le workout est dur mais l’envie de le faire elle est venue assez naturellement. Le principal dans cette histoire c’est que pour que ça tienne il faut aimer ce qu’on fait et le procédé. Après un mois et demi j’avais tout le temps envie de le faire parce que ça me faisait me sentir bien. Après deux mois c’est devenu normal et je me posais plus la question. Ca veut pas dire que c’est tout le temps la méga éclate, mais je savais que si je le faisais pas j’allais pas me sentir aussi bien physiquement et c’était clairement pas tentant de rater juste pour une question de flemme. Si je ratais une session (ça m’est arrivé trois quatre fois de rater une des deux parties du workout sur les trois mois parce que j’étais malade ou trucs du genre) j’ai toujours voulu la rattraper le dimanche où je suis censée rien faire. Et je l’ai fais. Et j’en ai jamais fais un pâté. J’ai jamais eu à trainer mes fesses et ça c’est plutôt cool que j’ai eu une relation super saine et pas du tout forcée. J’ai fais mon sport chez moi, chez le père de mon mec, chez la mère de mon mec, à Saint Jean de Luz, à La Rochelle sur la terrasse intérieure d’un hôtel. Il faut pas se mettre des bâtons dans les roues et se trouver des excuses à chaque fois. C’est pas si compliqué que ça. Comme dit Tracy, c’est comme se brosser les dents. On se pose pas la question, on le fait.

-Faire Tracy ça me donne des muscles, de l’endurance, de l’énergie, de la positivité.

-Ton poids peut rester quasi le même mais ton corps change. Aka transformes ta graisse en muscle.

-Si tu veux perdre du poids le sport est clairement pas LA solution. TA c’est pas du sport du dimanche et j’ai pas vraiment perdu de poids. Mon corps a beaucoup changé, plus musclé et tonique mais l’alimentation peut sois te transformer en déesse soit te maintenir pareil en fonction de ce que tu manges. Clairement je sais qu’en faisant du sport quasi tous les jours ça me prévient de prendre du poids, et ça me donne un physique plus joli mais j’aime trop les snacks et les gâteaux donc ainsi soit-il. J’ai du perdre un ou deux kilos. Par contre mon corps continue tout le temps de changer même si la balance ne change pas.
Et je mange généralement quand même mieux parce que si je mange mal c’est plus dur de faire mon sport donc j’ai une piqure de rappel à la réalité tous les jours ahah ! Je m’écoute beaucoup plus sur ce que je dois manger. Bon et puis parfois je pète un plomb et je mange des oreo deux jours d’affilé (bon pour info j’avais une excuse j’avais mes règles, ah ben maintenant vous comprenez que j’avais une excuse valable en plus de ça).

-Niveau stress, et santé mentale, le sport c’est la vie. S’il ne doit y avoir qu’une seule raison de faire du sport c’est celle là. Après c’est qu’on se sent mieux physiquement et seulement ensuite c’est l’aspect superficiel.
Il faut trouver d’autres raisons que le superficiel là dedans sinon je sais que j’aurais pas tenu que pour ça. De toute manière j’ai pas commencé avec ça en tête. Ca fait du bien de se dire qu’on prend soin de soi même aussi.

-Quand j’ai vu que des milliards de tammers (c’est le nom cute des gens qui font Tracy) ont des jobs super prenants et réussissent quand même à caser leur séance de sport j’ai vu que l’engagement était possible d’une heure par jour. Y’en a plein avec des horaires pas possibles, des enfants etc, et elles se débrouillent toutes pour le faire. Mine de rien ça aussi ça motive. Se lever plus tôt c’est pas la mort. A voir comment je réussi à gérer ça après les vacances par contre…

Donc tout ça pour dire qu’après le 13, j’ai enchainé sur Continuity (Year 1). Parce que ça me plait énormément. J’ai trouvé mon sport, j’ai instauré une nouvelle habitude et que si tu veux toi aussi tu peux le faire. Je suis née avec la flemme pour beaucoup de choses et plus les années passent plus je me sépare de ce type de mentalité. Le sport c’est le meilleur anti dépresseur inventé. Je sais pas à proprement parlé mais j’ai appris que scientifiquement ça a été prouvé que le sport c’est plus efficace que le Prozac ou n’importe quel médoc antidépresseur donc je fais passer l’info.

Bon ben voilà, c’est à peu près tout c’est déjà beaucoup trop long comme ça.
Bon ce soir y’a courses et j’ai vraiment trop envie de faire cette recette de My New Roots donc…

Ma dernière playlist de renforcement musculaire si ça t’intéresse (changer sa musique et mettre des trucs qui te plaisent ça fait une ENORME différence) :

Bisous ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :